Face à Valence, Lionel Messi a délivré une passe décisive pour Luis Suarez avant d'inscrire son 400e but sous le maillot du Barça.
Face à Valence, Lionel Messi a délivré une passe décisive pour Luis Suarez avant d'inscrire son 400e but sous le maillot du Barça. | AFP

Le Barça de Messi fait le boulot, Griezmann porte encore l'Atlético

Publié le , modifié le

Un premier but de Luis Suarez dans les premières secondes. Un second de Lionel Messi - son 400e avec le Barça - dans le temps additionnel : le leader blaugrana a négocié tranquillement la réception de Valence (2-0), pour le compte de la 32e journée de Liga. Les Catalans peuvent aborder sereinement leur quart de finale retour de Ligue des champions face au PSG : ils ont toujours trois points d'avance sur le Real Madrid, qui s'est imposé devant Malaga (3-1). Antoine Griezmann, auteur d'un doublé, a encore été le héros de l'Atlético Madrid à La Corogne (1-2).

On l’avait quitté sur un doublé à Paris (1-3), en quart de finale aller de la Ligue des champions. Trois jours plus tard, Luis Suarez a, une fois de plus, incarné l’efficacité du Barça (1-3). L’Uruguayen a encore marqué. Et il ne lui a fallu qu’une poignée de secondes, sur un service de Lionel Messi, pour prendre à défaut la défense de Valence (1-0, 1re).

Avec sang froid, Suarez a ainsi signé sa 11e réalisation en 15 journées de Liga. Lionel Messi, lui, a attendu les ultimes secondes pour s’offrir un 35e but. Son 400e sous le maillot blaugrana. Le lutin argentin, lancé par Neymar, ne s’est pas fait prier pour battre Diego Alves en deux temps (2-0, 90e+3). Et pour garder le Real Madrid à deux points.

Ronaldo et Griezmann décisifs

Dans la soirée, les Merengue ont rempli leur contrat devant Malaga (3-1), grâce à un Cristiano Ronaldo déterminant. Le Portugais a offert les deux premiers buts merengue à Sergio Ramos (24e) et Jame (69e). Avant de marquer son 50e de la saison compétitions confondues.

Entre-temps, Antoine Griezmann avait encore fait des étincelles en signant ses 19e et 20e réalisations en Liga, permettant à l'Atlético de s'imposer à La Corogne (1-2) et conforter sa 3e place.

Le show Claudio Bravo

Mais pour revenir au Barça, sachez qu'il a souffert pour empocher son 25e succès de la saison. Sans les prouesses de Claudio Bravo, il n’y serait sans doute pas parvenu. Le Chilien a d’abord stoppé un penalty de Parejo (10e). Il a ensuite été sauvé par son poteau, sur une tentative d’Alcacer (33e). Il a enfin sorti le grand jeu sur une reprise de Rodrigo, déviée par Piqué (75e).

A l’autre bout du Camp Nou, Diego Alves n’a pas été malheureux lorsque le coup franc de Messi s’est écrasé sur son équerre (64e). Le lutin argentin, qui a fini la rencontre avec le brassard de capitaine, ne s’est pas trop foulé. Cela ne l’a pas empêché d’être impliqué sur les deux buts catalans. Et d’en garder sous le pied : mardi soir, les Barcelonais devront finir le travail face au PSG.