Messi Barcelone Levante
Lionel Messi, félicité par ses coéquipiers, a fait beaucoup de mal à la défense de Levante. | JOSEP LAGO / AFP

Le Barça commence par une victoire

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a offert des débuts tonitruants à son nouvel entraîneur Gerardo Martino lors de la 1re journée de Liga, dimanche, avec un festival offensif contre Levante (7-0) auquel a pris part la recrue Neymar, entrée en jeu. A noter également la victoire du Real Madrid face au Betis Séville (2-1) avec un but de Karim Benzema.

Messi fait le show

Champions en titre, les équipiers de l'inarrêtable Lionel Messi (deux buts, une passe décisive pour l'Argentin) ont alterné combinaisons offensives et pressing très haut pour mener 4-0 dès la 26e minute au Camp Nou, puis 6-0 au repos. Pedro, lui aussi auteur d'un doublé, a alourdi le score en seconde période. Les joueurs de "Tata", dont c'était le premier match officiel sur le banc du Barça, prennent les commandes du classement en attendant notamment le match du Real Madrid contre le Betis Séville en soirée.

Mené par un Messi visiblement rétabli de ses problèmes à la cuisse, le Barça a écoeuré Levante dès la troisième minute, avec une série de passes sans contrôle conclues par Alexis Sanchez. Harcelant les défenseurs "granotas" par leur pressing, qui a rappelé les meilleures heures de l'ère Josep Guardiola sur le banc barcelonais, les Catalans ont alors rapidement pris de la hauteur, grâce à des buts de Messi (12e), Dani Alves (23e) et Pedro (26e). Un penalty de la star argentine (42e) et un but de Xavi (45e), reprenant de près une louche de Fabregas, ont accentué le calvaire des joueurs de Levante, qui n'ont eu aucune occasion franche dans ce match.

La seconde période a surtout permis à Gerardo Martino de faire souffler ses joueurs et de faire entrer Neymar (64e), arrivé cet été à Barcelone pour 57 millions d'euros. Le Brésilien, qui n'a joué que sept minutes avec Messi (sorti à la 71e), a débordé, beaucoup combiné avec Andres Iniesta, mais sans parvenir à inscrire son premier but officiel pour Barcelone. Ce succès est de bon augure pour le Barça, qui aura l'occasion de briguer son premier titre de la saison dès mercredi avec le match aller de la Supercoupe d'Espagne contre l'Atletico Madrid.

Benzema buteur

Au Santiago Bernabeu, le Real a eu plus de difficultés à se défaire du Betis Séville, qui s'est montré particulièrement entreprenant au point que Jorge Molina, à la 14e minute, ouvrait le score en trompant Diego Lopez -préféré à Iker Casillas dans les buts. Malgré une défense fébrile, les Merengues ont réagi à la 25e: muet depuis plus d'un an en équipe de France, Karim Benzema a retrouvé le moral en trompant le portier sévillan d'un tir du gauche au premier poteau.

En seconde période, Benzema et le Cristiano Ronaldo ont multiplié les tirs cadrés, sans succès, avant qu'Isco, arrivé cet été de Malaga pour environ 30 millions d'euros, ne signe une tête victorieuse à la 86e minute et ne lance pour de bon le duel entre Real et Barça.

AFP