messi villa barcelone 08012011
Villa et Messi en verve | AFP

Le Barça assure le minimum syndical

Publié le , modifié le

En battant Saragosse par la plus petite marge (1-0), Barcelone a assuré l'essentiel lors de cette 27e journée de la Liga : reprendre 10 points d'avance sur le Real Madrid qui jouera dimanche à Santander. Mais les Catalans devront se montrer plus tranchants face à Arsenal en huitième de finale retour contre Arsenal. Plus tôt dans la journée, Valence a prouvé que sa défaite face aux Blaugrana mardi dernier (0-1) était digérée en s'imposant à Majorque (1-2).

Sans être brillant, le Barça a réussi là où Arsenal a échoué. Tandis que les Gunners ont buté sur la défense hermétique de Sunderland en Premier League, leurs futurs adversaires en Ligue des Champions sont parvenus à faire sauter le verrou de Saragosse, qui, elle aussi, jouait à onze derrière. Mais que ce fut dur ! Les Catalans ont longtemps abusé des solutions individuelles et des tentatives plein axe pour déséquilibrer une formation Saragosse qui pouvait de plus compter sur un Doblas en état de grâce. Longtemps le dernier rempart des visiteurs a retardé l'échéance mais, à quelques minutes de la pause, Messi accélérait comme un dératé côté droit avant de servir en retrait Keita qui débloquait enfin le score (1-0, 43e).

Arsenal en point de mire

En seconde période, le Barça a de nombreuses occasions de faire le break mais manque encore de réalisme dans le dernier geste. Les hommes de Guardiola manquent même de se faire surprendre en contre par Sinama-Pongolle mais le Français échoue sur Valdes, parfaitement sorti à sa rencontre (62e). Sans briller, mais sans trembler non plus, les partenaires d'Abidal, entré en cours de jeu, ralliaient la fin du match avec une 24e victoire en 27 rencontres. Ils remettent ainsi un coup de pression sur le Real, momentanément distancé de dix points par le rival catalan. Et qu'importe si la prestation du soir fut l'une des moins abouties de cette saison, les têtes barcelonaises sont déjà tournées vers Arsenal.

Julien Lamotte