Radamel Falcao (Atletico Madrid)
Radamel Falcao (Atletico Madrid) | Dani Pozo / AFP

L'Atletico stagne malgré Falcao

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid a raté l'occasion de reprendre la 2e place de la Liga au Real Madrid ce dimanche soir. Les Colchoneros ont été tenus en échec par le FC Valence (1-1), le Colombien Falcao -22e but de la saison- répliquant dans la foulée au but initial du Brésilien Jonas (5e).

Au classement, l'Atletico reste au 3e rang, à deux points du Real et à 14 du Barça, leader incontesté. Avec 13 longueurs d'avance sur le 4e, la Real Sociedad de Philippe Montanier, les Madrilènes sont quasiment assurés de disputer la Ligue des champions la saison prochaine.

Alors que le Real Madrid avait été tenu  en échec (1-1) samedi à Saragosse, son voisin de l'Atletico n'a pas saisi la  balle au bond, laissant lui aussi deux points au Vicente-Calderon contre  Valence (1-1), 6e au classement. Malmenés durant toute la première période par un Valence conservant bien le  ballon, les locaux ont ensuite su inverser la tendance, sans savoir toutefois  trouver la faille qui aurait pu leur apporter la victoire.

Penalty non sifflé

Lors du premier acte, la seule satisfaction pour les Rouge et Blanc avait  été d'avoir très peu gambergé après l'ouverture du score des Valenciens, Falcao  égalisant immédiatement (6e) après une frappe du droit signée Jonas pour  Valence (5e). Le "Tigre" Falcao, muet depruis 3 matches, signait là sa 22e  réalisation en Liga. En dépit de leurs nombreuses absences - Soldado en attaque, Rami et Victor  Ruiz en défense centrale - les visiteurs avaient alors le contrôle total de la  rencontre.

La dynamique changeait toutefois après la pause: malgré la défection d'Arda  Turan, qui devait abandonner les siens sur blessure à la 26e, les Madrilènes se  montraient nettement plus dangereux. Il fallait ainsi un grand Diego Alves pour  préserver le nul. A l'issue d'un corner, les hommes de Simeone auraient même dû profiter d'un  penalty pour une main de Jonas dans sa surface (62e), mais l'arbitre de la  rencontre ne le voyait pas ainsi.