Diego Costa (Atlético Madrid) pris par le gardien de Levante (Keylor Navas)
Diego Costa (Atlético Madrid) pris par le gardien de Levante (Keylor Navas) | AFP

L'Atletico sous la menace du Real

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid a brûlé un joker dans sa quête du titre en Championnat d'Espagne en s'inclinant 2-0 contre Levante pour la 36e journée, ce qui l'oblige à remporter ses deux derniers matches, dont un contre le Barça, pour être assuré du sacre. Au stade Ciutat de Valencia, les "Colchoneros" se sont rapidement retrouvés menés au score après un but contre son camp de Filipe Luis (7e) et, très maladroits offensivement, ils ont ensuite encaissé en contre un second but signé David Barral (69e).

L'Atletico Madrid a brûlé un joker dans sa  quête du titre en Championnat d'Espagne en s'inclinant 2-0 contre Levante pour  la 36e journée, ce qui l'oblige à remporter ses deux derniers matches, dont un  contre le Barça, pour être assuré du sacre. Tout pourrait donc se jouer au Camp Nou dans deux semaines ! Certes, les  Madrilènes ont toujours leur destin entre leurs pieds mais ce revers surprise  au stade Ciutat de Valencia, concédé sur un but contre son camp de Filipe Luis  (7) et un but en contre de David Barral (69), complique diablement leur fin de  saison. L'"Atleti", qui avait l'opportunité d'être sacré à domicile lors de  l'avant-dernière journée le week-end prochain contre Malaga, va donc devoir  attendre, surtout si le Real Madrid s'impose dimanche soir contre Valence  (19h00 GMT) puis mercredi en match en retard à Valladolid. 

Au classement, le leader "rojiblanco" (88 points) compte trois points  d'avance sur le Barça (85) et six sur le Real (82), qui peut potentiellement  revenir à sa hauteur mercredi soir. Or, la différence de buts particulière joue en faveur de l'Atletico, qui  sera assuré de remporter son premier titre national depuis 18 ans s'il bat  Malaga puis s'impose lors de l'ultime journée le 18 mai face au FC Barcelone,  remis en selle malgré son nul samedi contre Getafe (2-2). Une difficulté supplémentaire dans une fin de saison déjà chargée, avec en  perspective la finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid le 24 mai  à Lisbonne.

Adrian trouve le poteau

Si les "Colchoneros" étaient euphoriques après leur qualification en C1  mercredi aux dépens de Chelsea (0-0, 3-1), ils ont vite déchanté dimanche  contre Levante. Dès la 7e minute, le latéral brésilien Filipe Luis a marqué contre son camp  sur un corner avec une remise de la poitrine ratée (1-0). Levante, qui n'avait plus grand-chose à jouer cette saison, a alors déployé  sa compacte défense et laissé venir les Madrilènes. Ces derniers ont réagi avec  un tir en pivot de Raul Garcia, repoussé par l'excellent portier de Levante  Keylor Navas, avant que David Villa n'envoie ce ballon au-dessus (13). 

Pour contourner le bloc défensif adverse, l'"Atleti" a également tenté  d'allonger le jeu mais l'attaquant hispano-brésilien Diego Costa a par deux  fois été signalé hors-jeu à tort alors qu'il filait au but (9, 21) En seconde période, l'entraîneur Diego Simeone a lancé du sang frais sur la  pelouse. Mais le Turc Arda Turan a vu sa frappe contrée (54) avant d'expédier  une tête au-dessus (56). Plus les minutes ont passé, plus l'Atletico a multiplié les occasions sans  parvenir à trouver la faille (63, 65, 67). Levante, très réaliste, en a  aussitôt profité pour marquer le second but en contre grâce à David Barral (69). Ca ne voulait décidément pas rentrer: Adrian Lopez aurait pu réduire le  score mais sa frappe a échoué sur l'extérieur du poteau opposé (77). Et l'Atletico a concédé au pire moment sa première défaite toutes  compétitions confondues depuis fin février (3-0 contre Osasuna).

Le classement de la Ligue 1

AFP