Les joueurs de l'Atletico Madrid
Les joueurs de l'Atletico Madrid fêtent leur victoire face au Real | DANI POZO / AFP

L'Atletico s'offre le derby face au Real

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid a remporté le derby face au Real Madrid sur la pelouse de Santiago Bernabeu grâce à deux réalisations de Tiago et Mandzukic contre un but de Cristiano Ronaldo sur penalty. Les Merengues encaissent leur deuxième défaite de la saison, les Rojiblancos eux sont à deux points du FC Barcelone.

Quelque chose ne tourne pas rond chez le champion d'Europe: le Real a  concédé sa deuxième défaite en trois matches de Liga sur des buts de Tiago (10)  puis Arda Turan (77), qui ont su profiter des failles défensives adverses. Le  Real avait entretemps égalisé sur un penalty de Cristiano Ronaldo (26). Au classement, le Barça, leader en solitaire, dispose déjà d'un mini-break  sur le Real à la faveur d'un sans-faute, soit 9 points au compteur. C'est deux  de plus sur l'"Atleti" et six de plus que son rival merengue, qui va devoir  très rapidement relever la tête.

Au stade Bernabeu, le Real a pourtant montré un meilleur visage qu'il y a  deux semaines à Anoeta, où il avait sombré face à la Real Sociedad (4-2). Mais  en défense, il y a encore des brèches béantes, en particulier sur coups de pied  arrêtés, l'une des armes fatales de l'Atletico. Les "Colchoneros" l'ont montré dès la 10e minute lorsque Koke a déposé le  ballon sur le front de Tiago, buteur au premier poteau devant un Iker Casillas  peut-être un peu attentiste. Aussitôt, le Bernabeu a commencé à siffler son  gardien et capitaine emblématique à chaque fois qu'il touchait le ballon.

Retour de Ronaldo

Cristiano Ronaldo, de retour après trois semaines de repos forcé pour  soigner sa jambe gauche, a néanmoins remis en selle le Real en obtenant un  penalty qu'il a transformé lui-même (26). Mais si le Real a eu l'opportunité de prendre l'avantage, il s'est heurté  au gardien "colchonero" Miguel Angel Moya. Ce dernier a dû s'employer sur un  coup franc direct de Gareth Bale (24), sorti d'une claquette, puis une tête à  bout portant de Karim Benzema (40) repoussée d'un arrêt réflexe.

L'attaquant français, pas en réussite, a cédé sa place à l'heure de jeu au  Mexicain "Chicharito" Hernandez, qui a disputé ses premières minutes sous le  maillot du Real mais n'a pu empêcher la défaite de son nouveau club. Car les entrées d'Antoine Griezmann et d'Arda Turan ont rendu de l'allant à  l'Atletico: le Français a lancé Juanfran sur l'aile gauche, qui a centré pour  le Turc, laissé libre de tout marquage pour ajuster Casillas et assommer le  Real. C'est déjà l'heure du doute pour la "Maison blanche" et l'entraîneur Carlo  Ancelotti va rapidement devoir trouver des solutions alors que son équipe  entame mardi la défense de son titre en Ligue des champions contre Bâle.

Déclarations : 

Carlo Ancelotti (entraîneur du Real  Madrid): "Nous devons faire une analyse et essayer de régler ça, notre première  période a été bonne et la seconde, non. Nous n'avons pas réussi à reproduire  après la pause ce que nous avions fait en première période, il y a eu une  baisse d'intensité. Or, contre l'Atletico, il faut jouer avec intensité (...).  Nous payons chaque petite erreur que nous faisons mais c'est le football.  Nous  devons changer ça parce qu'il y a un match très important (contre Bâle en C1,  NDLR) mardi et nous devons réagir. Je suis préoccupé, il est clair que notre  début de saison n'est pas bon, mais par chance, c'est juste notre début de  saison. Nous avons eu le même problème l'an dernier et nous allons régler ça  tranquillement. (Sur la responsabilité de Casillas sur le 1er but) Quand on  encaisse un but au premier poteau sur corner, la dernière personne qui doit en  être tenue pour responsable, c'est le gardien."

AFP