Antoine Griezmann
Antoine Griezmann | Evrim Aydin / ANADOLU AGENCY

L'Atletico revient à la hauteur du Barça

Publié le , modifié le

L'Atletico Madridu s'est hissé provisoirement en tête de la Liga, devant le Barça à la différence de buts, à la faveur de sa victoire sur Getafe (2-0), avec un doublé d'Antoine Griezmann, mardi pour le compte de la 5e journée. Dans l'autre match avancé, l'Espanyol Barcelone a fait une belle opération en venant à bout (1-0) de Valence en panne d'efficacité.

Signé Griezmann

On n'arrête plus Griezmann ! Le gaucher français, arme fatale de l'Atletico, a inscrit ses quatrième et cinquième buts en six matches officiels avec son club cette saison: d'abord d'une frappe croisée du pied droit après un corner (5e) puis du gauche en reprenant une offrande de l'attaquant colombien Jackson Martinez (90e). A l'intersaison, la ligne offensive de l'Atletico Madrid a été très remaniée mais une chose n'a pas changé: l'efficacité du buteur français. Auteur de 22 buts la saison passée, il a démarré cette nouvelle campagne sur des bases élevées, tout en gardant sa générosité dans le pressing et sa vista dans le jeu entre les lignes.

 L'Atletico a globalement maîtrisé son match au stade Vicente-Calderon, même s'il s'est fait deux grosses frayeurs par manque de rigueur défensive. Mais avec une telle ligne d'attaque, il ne pouvait rien lui arriver ce soit. Ce  doublé de Griezmann,, le deuxième en une semaine après celui contre Galatasaray n Ligue des champions, permet à l'Atletico de s'emparer temporairement des commandes de la Liga. Mercredi, le Barça aura toutefois l'occasion de les reprendre sur la pelouse du Celta Vigo alors que le Real Madrid se rend à Bilbao. 

Valence en souffrance

Du côté de Valence, un autre attaquant belge a connu sa première titularisation en Liga: Zakaria Bakkali. Mais, malgré sa belle activité, les Valenciens se sont inclinés sur une tête du latéral de l'Espanyol Victor Alvarez après un coup franc excentré (18e) et le score n'a ensuite pas bougé, les deux gardiens enchaînant les parades décisives. Avec seulement 6 points en cinq journées, les choses semblent se compliquer pour l'entraîneur valencien Nuno Espirito Santo, déjà fragilisé par une bronca du public de Mestalla le week-end dernier contre le Betis Séville.

Christian Grégoire