Espagne Atletico Madrid Malaga Saul Niguez 122015
Le joueur de l'Atletico Madrid Saul Niguez | AFP - Jorge Guerrero

L'Atletico Madrid s'incline et manque le fauteuil de leader

Publié le , modifié le

L'Atletico Madrid, réduit à dix, s'est incliné à Malaga (1-0) dimanche en clôture de la 16e journée du Championnat d'Espagne et a raté l'opportunité de prendre seul les commandes du classement devant le FC Barcelone, dispensé de Liga ce week-end.

Cette défaite en Andalousie empêche l'"Atleti" (2e, 35 pts) de passer Noël en solitaire dans le fauteuil du  leader, qu'occupe toujours le Barça (1er, 35 pts) quelques heures après avoir emporté dimanche au Japon le Mondial des clubs. Le Real Madrid reste troisième (33 pts) après un festival offensif (10-2) inédit depuis plus d'un demi-siècle contre le Rayo Vallecano, rapidement réduit à neuf contre onze.

Fin de série pour l'Atletico Madrid

Mais ce dimanche soir, à Malaga, c'est peut-être un manque d'énergie qui a coûté à l'Atletico, réduit à dix avant l'heure de jeu, sa première défaite après une série de neuf victoires consécutives toutes compétitions confondues. Les "Colchoneros", qui se sont inclinés sur un but tardif de l'attaquant  brésilien Charles (87e), ont été contraints à un rude combat au stade de la  Rosaleda face à un adversaire qui a rivalisé dans l'engagement et l'intensité.

Dans ce contexte électrique, le capitaine de l'Atletico Gabi a été expulsé  pour un second carton jaune, reçu pour une main évitable en milieu de terrain (56e). Le portier camerounais de Malaga Carlos Kameni, qui avait déjà écoeuré le Real Madrid en septembre, s'est en outre montré infranchissable devant Antoine  Griezmann (49e, 58e) ou Fernando Torres (71e). Et malgré les parades à l'autre bout du terrain du gardien "colchonero" Jan  Oblak (5e, 37e, 60e), Malaga a fini par faire craquer les hommes de Diego Simeone en fin de rencontre.