L’Atletico Madrid interdit de recruter, quelles conséquences pour Lacazette et Griezmann?

L’Atletico Madrid interdit de recruter, quelles conséquences pour Lacazette et Griezmann?

Publié le , modifié le

Le TAS a tranché en défaveur de l’Atletico. Le club madrilène suivra ce mercato estival en spectateur. Une décision qui a un impact sur l’avenir à court terme de deux internationaux tricolores, Antoine Griezmann et Alexandre Lacazette.

Griezmann, condamné à rester ?

Antoine Griezmann avait mis le feu aux poudres en déclarant sur le plateau de l’émission Quotidien qu’il y avait "six chances sur 10" pour qu’il rejoigne Manchester United cet été. On ne sait pas si l’attaquant de Colchoneros a ressorti la calculette, mais ce pourcentage a sûrement diminué un peu ce jeudi après l’annonce du maintien de l’interdiction de recrutement qui touche l’Atletico Madrid par le TAS.

Lire aussi : Le TAS maintient l'interdiction de recrutement pour l'Atletico Madrid

En effet, l’Atletico refusera sûrement de laisser partir son meilleur élément cet été s’il ne peut pas le remplacer. C’est d’ailleurs le sens du pacte que Griezmann aurait passé avec son pacte. Outre sa clause libératoire de 100 millions d’euros, Griezmann aurait assuré à ses dirigeants que s’ils ne pouvaient recruter, il resterait un an de plus, mais conserverait sa clause libératoire pour le mercato de l’été 2018. 

Si le joueur décide de rester malgré les approches de Manchester United, le club anglais devra donc se tourner vers une autre cible pour se renforcer en attaque. Et pas sûr que les Red Devils tapent à nouveau à la porte de Griezmann dans un an.

Lacazette doit trouver une autre destination

Alexandre Lacazette attendait ce 1er juin avec impatience. Il allait savoir s’il allait pouvoir rejoindre l’Atletico Madrid la saison prochaine. Si le TAS avait levé l’interdiction, il n’aurait manqué qu’un accord sur le montant de la transaction pour que l’attaquant retrouve son pote Griezmann de l’autre côté des Pyrénées. On parlait d’une somme de 60 millions d’euros pour le joueur de 26 ans. Mais le maintien de la sanction remet tout en cause.

Interdit de recruter cet été, l’Atletico peut faire une croix sur le joueur. Lacazette peut choisir de rejoindre les Colchoneros, mais il ne pourra pas évoluer sous ses nouvelles couleurs avant le 1er janvier 2018. Arda Turan et Aleix Vidal avaient fait ce choix lors de l’été 2015 en rejoignant un Barca alors frappé par cette interdiction de recruter. Ils n’avaient pu faire leur début avec le club blaugrana lors du mois de janvier 2016. Pour une réussite toute relative puisque ni l’un, ni l’autre n’ont fait leur trou.

A un an de la Coupe du monde, Alexandre Lacazette ne devrait pas prendre ce risque. Six mois sans jouer, ça serait beaucoup trop alors que le Lyonnais vient à peine de retrouver les Bleus pour le dernier rassemblement de la saison. Se mettre volontairement au placard pendant six mois ne serait pas un excellent signal envoyé à Didier Deschamps. Lacazette va devoir trouver une autre porte de sortie, un deuxième choix. Des pistes écartées vont devoir être réactivées. La Premier League (Arsenal) s’était renseignée, le Borussia Dortmund également en cas de départ de Pierre-Emerick Aubameyang…

Benoit Jourdain @BenJourd1