L'Atletico Madrid gifle un Real transparent

L'Atletico Madrid gifle un Real transparent

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu photo lors du derby madrilène à l'occasion de la 22e journée de la Liga. Pris à la gorge, le Real n'a pas existé sur la pelouse de l'Atletico et s'est incliné 4-0 sur des buts de Tiago (14e), Niguez (18e), Grizemann (67e) et Mandzukic (89e).

Le retour de Cristiano Ronaldo n'a pas suffi. Avec une défense aux abois, le Real Madrid a pris l'Atletico Madrid de plein fouet dans le bouillant derby madrilène. Après dix-huit minutes, les Colchoneros menaient déjà 2-0. Malgré des méthodes musclées comme le coude de Khedira sur le nez de Godin, la furia était pour l'Atleti. Une vraie démonstration de force… Mandzukic contrôlait de la poitrine et servait Tiago en retrait. Lancé, le Portugais fusillait Casillas qui n'était pas exempt de tout reproche. Le portier du Real avait freiné la course du ballon à la manière d'Arconada en finale de l'Euro 1984 (1-0, 14e)… Pris à la gorge par onze lions, le Real encaissait un nouveau but par Niguez. Sur un centre de Siqueira, il osait un retourné acrobatique qui finissait au fond des filets (2-0, 18e). Et les vagues rouges et blanches continuaient de déferler sans aucune réaction du Real.

Grizemann buteur

Après la pause, les Colchoneros abandonnaient le ballon à leur adversaire. Pas de souci, les Merengues n'étaient pas plus dangereux. En revanche, l'Atletico profitait des espaces pour remettre quelques banderilles. En moins de trente secondes, Griezmann mettaient le feu. Une demi-volée (59e) pour un retourné (60e) sans réussite. Le Français en aura plus sur une superbe remise de la tête de Mandzukic. Au 2e poteau, il devançait un Varane méconnaissable (3-0, 67e) et signait son 12e but de la saison. La tête basse et les idées noires, le Real terminait la rencontre en essayant de stopper l'hémorragie. Même cette mission là n'était pas réussie.
Sur un centre parfait de Torres, Mandzukic y allait de son but de la tête (4-0, 89e). Ce succès permet à l'Atletico de revenir provisoirement à hauteur du Barça à quatre points du Real Madrid.

Xavier Richard @littletwitman