Karim Benzema Real Madrid Real Sociedad
Karim Benzema (Real Madrid) cerné par la défense de la Real Sociedad | ANDER GILLENEA / AFP

La Real Sociedad terrasse le Real

Publié le , modifié le

Menée 2-0 après à peine dix minutes de jeu, la Real Sociedad a réussi à renverser la vapeur pour infliger au Real Madrid, privé de Cristiano Ronaldo, sa première défaite de la saison dès la deuxième journée de la Liga au terme d'un match fou (4-2).

Le champion d'Europe est à terre! Le Real, privé de Cristiano Ronaldo en  phase de récupération, a sombré au stade Anoeta de Saint-Sébastien alors qu'il  menait pourtant 2-0 au bout de dix minutes de jeu grâce à Sergio Ramos (6) et  Gareth Bale (11). Mais les Basques se sont révoltés et ont assommé le champion d'Europe grâce  à Inigo Martinez (35), David Zurutuza par deux fois (41, 65) et Carlos Vela  (75).

Au classement, le Real Madrid (3 pts) laisse déjà filer le Barça (6 pts),  qui a fait le plein de points avant la mini-trêve internationale qui s'ouvre. "L'équipe a été négative en tout, horrible", a constaté le gardien et  capitaine Iker Casillas au micro de Canal+ Espagne. "Il faut assumer la défaite  (...) Nous sommes tous coupables." Les hommes de Carlo Ancelotti avaient pourtant démarré en fanfare grâce à  une tête de Sergio Ramos sur corner (6) puis un plat du pied de Gareth Bale  (11) après un joli petit pont sur son vis-à-vis. Mais tout s'est déréglé au bout d'une demi-heure de jeu, lorsque Ramos, qui  s'était aussi signalé avec un magnifique coup franc sur la transversale (10), a  oublié de marquer Iñigo Martinez, à l'affût au second poteau et facile buteur  (35).

Les ombres de Di Maria et Xabi Alonso

Peu après, le Franco-Espagnol David Zurutuza a égalisé d'une tête puissante  sur un centre magnifique de De La Bella (41) et le Real s'est mis à douter,  même s'il a eu des opportunités de reprendre le large, comme sur cette nouvelle  tête de Ramos (45+2). La seconde période a été complètement à sens unique en faveur des Basques.  Imanol Agirretxe a vu sa tête à bout portant détournée par Casillas (48) avant  que Zurutuza ne se jette pour inscrire le 3e but. Puis le Mexicain Carlos Vela,  entré en jeu, a mis les siens à l'abri d'une demi-volée en pivot (75),  peut-être entachée par un contrôle du bras non signalé. Le scénario est cruel pour le Real, qui a sombré défensivement et va devoir se remettre très vite des départs d'Angel Di Maria et Xabi Alonso, deux  joueurs-clés de la saison dernière.

AFP