Le FC Barcelone
La joie de Telo et des Barcelonais | AFP - LLUIS GENE

La Masia du Barça assure la relève

Publié le , modifié le

Sans Messi, Busquets, Alba, Piqué et bien d'autres titulaires, le FC Barcelone n'a pas tremblé pour remporter une victoire sans bavure à Saragosse (3-0), lors de la 31e journée de la Liga. Tello, auteur d'un doublé, et Thiago Alcantara, crédité lui d'un but et d'une passe décisive ont brillé dans une équipe qui ressemblait à une sortie collective de la Masia, le centre de formation du club catalan. Eric Abidal a pu jouer en deuxième période. Un peu plus tôt, l'Atletico Madrid, avec un doublé de Falcao, a humilié Grenade (5-0), revenant à la hauteur de leur voisin du Real, qui joue à Bilbao ce soir.

Dans l'équipe de départ à Saragosse, il y avait Valdès, Alves, Adriano, Xavi et Fabregas. Cinq joueurs seulement avaient débuté le quart de finale retour de Ligue des Champions contre le PSG en milieu de semaine.  A la fin des 90 minutes, Villa était venu s'ajouter. Pour le reste, il y avait évidemment quelques joueurs chevronnés, comme Alexis Sanchez ou Song. Mais l'équipe concoctée par Tito Vilanova avait des allures de Masia, le centre de formation barcelonais. Et avec cette équipe rajeunie, les Catalans se sont imposés (3-0).

Sans être brillants, les Blaugrana se sont montrés extrêmement efficaces  dimanche. Après vingt premières minutes passées à monopoliser le jeu au milieu,  les hommes de Vilanova marquaient ainsi sur leur premier tir cadré. Thiago Alcantara s'échappait en contre et, après un une-deux avec Alexis  Sanchez, ouvrait le score d'une frappe du droit à ras de terre qui ricochait  sur la base du poteau de Roberto (0-1; 20). On retrouvait ensuite le milieu hispano-brésilien à la 39e, lorsqu'il  glissait un ballon dans la surface à Tello qui ajustait Roberto d'une frappe  sèche du droit (0-2). Au retour des vestiaires, Tello allait laisser une nouvelle preuve de sa  vitesse vertigineuse sur le côté gauche, effaçant Loovens d'un passement de  jambes et signant le 3-0 d'une frappe croisée dans le petit filet opposé (53).  Un peu plus tôt, Alexis Sanchez avait lui trouvé la barre sur une balle piquée  du droit. Les Aragonais, très timorés devant et bien contrôlés par la charnière  centrale peu habituelle Bartra-Adriano - Piqué s'offrant un répit sur le banc -  ne pouvaient que constater les dégâts. En fin de match, le Barça faisait ensuite tourner son effectif, Abidal  entrant notamment pour Adriano à la 79e. Le Français de 33 ans, revenu à la  compétition la semaine dernière contre Majorque (5-0) après sa greffe du foie,  pouvait ainsi continuer à retrouver du rythme.