Gameiro joie triplé Atlético
Kevin Gameiro a débloqué l'Atlético Madrid à Gijon | MIGUEL RIOPA / AFP

Kevin Gameiro sauve l'Atlético avec un triplé, Bale acclamé au Real

Publié le , modifié le

L'attaquant français Kevin Gameiro, auteur d'une entrée en jeu tonitruante, a dompté Gijon (4-1) en signant son premier triplé sous le maillot de l'Atletico Madrid, samedi pour la 23e journée du Championnat d'Espagne, consolidant la quatrième place des "Colchoneros". Lancé sur la pelouse à l'heure de jeu alors que le score était de 1-1, Gameiro a inscrit trois buts en l'espace de cinq minutes (80e, 81e, 85e) pour décanter une rencontre compliquée pour l'Atletico. De son côté, le Le Real Madrid a assuré face à l'Espanyol Barcelone (2-0).

Tout va pour le mieux au Real Madrid: après avoir établi un nouveau record d'Espagne en enchaînant 40 matches sans perdre entre avril 2016 et janvier 2017, l'équipe de Zidane a réussi samedi à marquer au moins un but pour son 42e match officiel consécutif, nouveau record dans l'histoire du Real. C'est Alvaro Morata qui a validé cette série, profitant d'un centre d'Isco pour marquer d'une belle tête décroisée (33e). Mais il a aussi raté un but tout fait (38e), un couac assez malvenu dans la concurrence directe qui l'oppose à Karim Benzema, étincelant contre Naples (3-1) mercredi en C1 et ménagé samedi.

Retour gagnant pour Bale...

Morata a cédé sa place à Bale pour les vingt dernières minutes et tout le stade Bernabeu a acclamé l'attaquant gallois, dont le retour à la compétition est riche de promesses.
Le natif de Cardiff a mis au fond sa seule occasion du match, un but "à la Bale" au bout d'une contre-attaque de plus de 50 mètres et d'une passe décisive d'Isco dans l'espace.
Bref, l'après-midi rêvée pour le Real , même si Cristiano Ronaldo, très altruiste et auteur d'un somptueux dribble en double-contact qui a fait chavirer le Bernabeu, n'a pas marqué.

...Et pour Gameiro

De toute façon, le buteur de l'après-midi en Espagne s'appelait Kevin Gameiro dont la rentrée a été plutôt profitable à l'Atletico. L'ancien Sévillan a d'abord bénéficié d'une passe décisive de son compère et compatriote Antoine Griezmann pour marquer le but du 2-1, puis il a enfoncé le clou de deux buts assez similaires, deux frappes croisées depuis l'intérieur de la surface, avec au passage une nouvelle passe décisive de "Grizi". Ce tout premier triplé depuis son arrivée à Madrid l'été dernier permet à Gameiro de rejoindre Griezmann comme co-meilleur buteur du club en Liga avec 9 buts chacun. C'est une belle récompense pour l'ancien Parisien, qui n'a pas été titulaire depuis quatre matches mais qui s'est montré décisif presque à chaque fois où il est entré en jeu. Le week-end dernier, il avait déjà débloqué la situation contre le Celta Vigo avec une remise de la tête pour Griezmann sur le but victorieux (3-2). Et il s'était attiré les éloges de son entraîneur Diego Simeone pour son altruisme.

La relation technique au sein du duo français "GG" commence en tout cas à devenir excellente et le seul regret pour Griezmann dans ce match est peut-être de s'être vu refuser un but valable pour un hors-jeu inexistant (75e). Mais cela n'a pas eu d'influence sur le résultat même si l'Atletico a été longtemps tenu en échec, Sergio Alvarez (49e) ayant répondu à l'ouverture du score des "Colchoneros" par Yannick Carrasco (46e). Grâce à cette troisième victoire d'affilée en Liga, l'Atletico (4e, 45 pts) revient provisoirement à une longueur de la troisième place occupée par le Séville FC (3e 46 pts), qui reçoit Eibar en soirée (19h45 GMT). Surtout, les "Colchoneros" ont préparé au mieux la folle semaine qui les attend: déplacement à Leverkusen mardi en huitième de finale aller de Ligue des champions, puis réception du FC Barcelone dimanche 26 février pour un choc au sommet en Liga.

AFP