Karim Benzema félicité et heureux avec le Real Madrid 05122015
Auteur d'un doublé avec le Real Madrid, Karim Benzema a paru imperturbable... | CURTO DE LA TORRE / AFP

Karim Benzema s'offre un doublé avec un Real Madrid de gala

Publié le , modifié le

Imperturbable. Tel a été l'état d'esprit irréprochable de l'attaquant du Real Madrid, Karim Benzema. Bien qu'impliqué dans une affaire judiciaire qui n'en finit plus, l'international tricolore a répondu de la meilleure des manières, sur la gazon, auteur d'un doublé en tout de début de match dans la large et logique victoire des Merengues sur Getafe (4-1) lors de la 14e journée de Liga. Madrid revient provisoirement à trois points du Barça, leader, et qui jouera à Valence (9e) ce soir.

Opération rachat réussie pour Benzema et pour le Real, qui ont tout fait pour dissiper la défiance de leurs supporteurs en ouverture de la 14e journée de Liga. Un doublé du Français (4e, 16e) et des buts de Gareth Bale (35e) et Cristiano Ronaldo (38e) ont scellé une après-midi revigorante pour le club merengue et le trio offensif "BBC", même si Getafe a réduit la marque par Alexis (70e). Avec ce succès, la "Maison blanche" (30 pts) revient temporairement à trois longueurs du Barça (1er, 33pts), en déplacement samedi soir à Valence. L'Atletico Madrid (29pts) rend pour sa part visite à Grenade. Au stade Santiago-Bernabeu, le Real pouvait redouter l'accueil de ses supporteurs pour son retour à domicile, deux semaines après l'humiliant clasico perdu face au Barça (4-0).

Surtout qu'entretemps, la crise s'est amplifiée en raison des déboires de Benzema avec la justice française ou encore de l'incroyable gaffe de la titularisation d'un joueur suspendu mercredi en Coupe du Roi, synonyme d'élimination sur tapis vert même si le Real a fait appel. Juste avant le coup d'envoi, l'annonce du nom de l'entraîneur Rafael Benitez a déclenché un concert de sifflets, suivi par des cris "Florentino, démission" visant le président Florentino Pérez.

Ovation pour Benzema

Mais la défiance n'a duré que quatre minutes, le temps pour Benzema d'ouvrir la marque sur un joli centre de Pepe (4e). Le Français a ensuite doublé la mise d'un but de renard des surfaces, une frappe du gauche en pivot au ras du poteau (16e), après une remise de la tête de Bale. Dans une interview mercredi sur la chaîne TF1, l'attaquant français avait dénoncé un "acharnement" à son encontre après sa mise en examen dans l'affaire de chantage présumé à la "sex-tape" exercé contre son coéquipier en Bleu Mathieu Valbuena. Samedi, il a étayé sa défense en montrant qu'il restait sportivement un joueur incontournable. "Benz" a ainsi répondu à ceux qui réclament sa mise à l'écart des Bleus à six mois de l'Euro-2016 en France. Et ses 7e et 8e buts en neuf apparitions cette saison en Liga feront sans doute beaucoup de bien au Français, sorti à la 79e minute sous l'ovation du stade Bernabeu.

Pour le Real, l'autre bonne nouvelle est la prestation solide de ses deux autres attaquants, Bale et Ronaldo, critiqués ces dernières semaines pour leur rendement insuffisant. Bien épaulés par le Colombien James Rodriguez, le Gallois et le Portugais ont chacun marqué et délivré une passe décisive: Bale a inscrit le troisième but après une remise de la tête de Ronaldo (35e). Et "CR7" a marqué son dixième but dans cette Liga en concluant une contre-attaque bien menée par Toni Kroos (38e). Certes, des sifflets ont retenti en seconde période quand Getafe a réduit le score avec une tête d'Alexis sur corner (70e), mais dans les circonstances actuelles, le Real avait surtout besoin de gagner. Et Benzema de marquer.