José Mourinho
José Mourinho exclu lors de la finale de la Coupe du Roi | AFP - JAVIER SORIANO

José Mourinho hors du coup jusqu'au bout

Publié le , modifié le

José Mourinho souhaitait finir en beauté avec une 10e Ligue des Champions ramenée à Madrid. Finalement, l'entraîneur du Real se contentera d'une SuperCoupe d'Espagne, l'Atletico ayant battu son équipe en finale de la Coupe du Roi, et lui étant exclu. "Avec ces résultats, cette troisième saison est un échec, c'est une saison désastreuse", a-t-il avoué. "C'est la pire saison de ma carrière avec un titre qui ne me suffit pas et ne suffit pas à un club comme le Real Madrid". Son avenir ? "Je ne me suis pas encore assis à une table pour parler de mon avenir avec le président".

Le "Special One" a perdu de sa superbe. Arrivé au Real Madrid pour replacer l'équipe au sommet de la Liga et lui offrir surtout une 10e Ligue des Champions, après laquelle le club court depuis 2002, José Mourinho n'a rempli qu'en partie son contrat. Si le titre de champion en 2012 avait redonné de belles couleurs à son lustre, cette troisième saison est particulièrement maussade. Comme lors de sa première année, il ne ramène qu'un trophée dans la vitrine madrilène. la demi-finale en Ligue des Champions n'a pas suffi, même si les Merengue ont frôlé la qualification contre Dortmund après l'humiliation du match aller. En conflit avec une partie de son vestiaire, ayant commis un crime lèse-majesté en reléguant Iker Casillas sur le banc, les rumeurs le placent sur le départ, pour un possible retour à Chelsea. La défaite, hier soir, en finale de la Coupe du Roi, contre le voisin de l'Atletico (2-1), ne va certainement qu'accentuer la tendance. Pour le Portugais, la soirée s'est résumée à un cauchemar, à la défaite s'ajoutant son expulsion plus celle de la star de l'équipe, Cristiano Ronaldo.

Lors de la conférence de presse d'après-match, José Mourinho ne pouvait masquer son bilan. "C'est la pire saison de ma carrière avec un titre qui ne me suffit pas et ne suffit pas à un club comme le Real Madrid. Ca veut dire que c'est une mauvaise saison, avec une finale, une demi-finale, une deuxième place et une Super Coupe. Avec ces résultats, cette troisième saison est un échec, c'est une saison désastreuse." En dressant un tel constat lui-même, le technicien ouvre en grand la porte à une séparation, les dirigeants madrilènes ayant tous les arguments pour mettre fin à son aventure dans la Capitale. Mais pour le moment, il ne veut pas encore franchir le pas: "Je ne me suis pas encore assis à une table pour parler de mon avenir avec le président (du Real Florentino Perez). Je pense que c'est normal de parler d'Ancelotti ou de n'importe quel autre coach. C'est absolument normal de parler du fait que je vais aller ou pas à Chelsea ou ailleurs."

Avec juste deux derniers matches de championnat à disputer, José Mourinho a déclenché le décompte vers la fin de saison. Et vers la fin de son règne à Madrid ?