Neymar, FC Barcelone, Liga
L'attaquant du FC Barcelone, Neymar | AFP - JORGE GUERRERO

Imbroglio juridique autour de la suspension de Neymar

Publié le , modifié le

Un imbroglio juridique autour de Neymar, suspendu pour le clasico Real Madrid-FC Barcelone dimanche, a agité le Championnat d'Espagne samedi après que le club catalan a déposé un ultime recours en espérant une improbable levée de dernière minute de la sanction de l'attaquant brésilien. Neymar a écopé d'une suspension de trois matches pour avoir été exclu à Malaga le 8 avril dernier et être sorti du terrain en applaudissant ironiquement le quatrième arbitre. Le Brésilien a purgé le premier de ces trois matches le week-end dernier contre la Real Sociedad mais le Barça, apparemment pour obtenir une résolution lui permettant de l'aligner dimanche, a épuisé tous les délais possibles avant de déposer vendredi un dernier recours auprès du Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol.

Selon les sites internet des quotidiens madrilènes Marca et As, le Barça a semble-t-il voulu profiter d'un flou juridique autour de l'application effective des sanctions, censée selon certaines interprétations, ne pas intervenir tant que toutes les voies de recours ne sont pas épuisées, comme devant les tribunaux ordinaires.
Le Tribunal administratif du sport, première instance dans ce genre de dossier, ne s'est néanmoins pas réuni samedi, ont rapporté les médias espagnols. Selon Marca, qui cite un avis écrit du président du TAD, ce dernier explique que le Barça a demandé que soit déclarée la disponibilité du joueur sans solliciter de mesure suspensive. Le magistrat précise également que les sanctions disciplinaires sont d'application immédiate sauf mesure suspensive.

En l'état, si le Barça alignait tout de même Neymar dimanche, le club risquerait de tomber sous le coup du règlement disciplinaire de la fédération espagnole qui donne match perdu 3-0 sur tapis vert en cas de "titularisation d'un joueur inéligible".