Pep Guardiola
Pep Guardiola, ancien entraîneur du Barça désormais aux manettes du Bayern Munich | AFP - CHRISTOF STACHE

Guardiola règle ses comptes avec le FC Barcelone

Publié le , modifié le

Alors que Pep Guardiola a clairement dit son désir de recruter le Barcelonais Thiago Alcantara à Munich, le nouvel entraîneur du Bayern a décidé de régler quelques comptes. "Cette année, il y a eu trop de choses qui sont allées trop loin. Utiliser la maladie de Tito Vilanova pour me faire du mal est quelque chose que je n'oublierai jamais", a-t-il lancé. A Barcelone, certains avaient critiqué le fait que Guardiola n'ait pas rendu visite à son ancien adjoint lorsque celui-ci était soigné pour un cancer à New York. Et il a nié avoir déclaré que Vilanova ne parviendrait pas à faire jouer Neymar et Messi ensemble.

"A la direction du Barça, j'ai dit de me laisser tranquille mais ils n'ont pas réussi. Ils n'ont pas tenu leur parole." La conférence de presse, tenue jeudi par Pep Guardiola, est rapidement montée dans les tours. Après une année de silence, une année passée loin du foot européen et du FC Barcelone, à New York, l'ancien entraîneur du club catalan a rompu avec ses habitudes, pour évoquer ses relations avec Tito Vilanova, son ancien adjoint qui lui a succédé, et ses anciens dirigeants. Au coeur de de sa colère, les critiques liées au fait qu'il n'ait pas rencontré Vilanova lorsque celui-ci était à New York pour y être soigné de son cancer, mais aussi les rumeurs lui ayant fait dire que Vilanova ne parviendrait pas à faire jouer ensemble Neymar et Messi.

"Je suis allé à 6000km de distance et j'ai demandé à la direction de me laisser tranquille, mais ils n'ont pas réussi. Ils n'ont pas tenu parole. Cette année, il y a eu beaucoup de choses qui sont allées trop loin. Utiliser la maladie de Tito Vilanova pour me faire mal, je n'oublierai jamais. Dois-je me justifier que je ne souhaitais pas de mal à quelqu'un qui a été si longtemps un compagnon ? C'est de très mauvais goût. Qu'ils me laissent. Qu'ils n'utilisent pas mes amitiés pour me faire du mal."

"Des choses que je n'oublierai jamais"

Et concernant Neymar, il a lancé: "Les bons joueurs ont la capacité de jouer tous ensemble, et c'est très bien comme cela." Et de relater: "Il y a trois ans, le président Rosell m'a demandé de téléphoner à Neymar pour voir s'il y avait possibilité de la convaincre de venir à Barcelone. Et c'est tout ce que j'ai fait. Quand j'ai décidé d'entraîneur le Bayern, j'ai voulu savoir quelle était sa situation parce qu'après avoir parlé avec lui au téléphone, je ne savais pas s'il avait changé d'avis ou pas. J'ai monté une réunion avec son père à New York, et en cinq minutes j'ai su qu'il voulait aller au Barça." Radio Globo, une radio brésilienne, avait affirmé que Guardiola avait dit au père de Neymar, que Tito Vilanova ne saurait pas faire jouer ensemble Neymar et Messi, les deux pépites du club catalan. "Les trois fois où j'ai parlé avec Neymar, je lui ai dit vingt fois qu'il devait s'engager avec Barcelone, et lors de ces trois discussions, jamais le nom de Tito Vilanova n'a été prononcé. Jamais." 

Et Pep Guardiola de conclure: "Je ne dois rien à personne. Qu'ils fassent ce qu'ils font le mieux, nous nous embrasserons si nous nous voyons lors de la Audi Cup et j'espère que le Barça se portera bien. Mais il y a des choses que je n'oublierai jamais."