Griezmann et l'Atletico à toute vitesse

Griezmann et l'Atletico à toute vitesse

Publié le

Un but ultra-rapide d'Antoine Griezmann a suffi à l'Atletico Madrid pour dompter la lanterne rouge Malaga (1-0) lors de la 23e journée du Championnat d'Espagne et pour revenir provisoirement à six longueurs du leader Barcelone, sous pression avant d'affronter Getafe dimanche.

Au bout de seulement 39 secondes sur la pelouse, Griezmann a profité d'un tir contré pour récupérer le ballon dans la surface et ajuster le gardien de son mauvais pied, le droit. L'attaquant français a alors brandi un maillot dédié à Nacho Barbera, un jeune supporter "colchonero" décédé d'un arrêt cardiaque le week-end dernier alors qu'il jouait un match de cadets avec son club d'Alzira, près de Valence.  Après quoi, l'Atlético a protégé son avantage avec acharnement au stade de la Rosaleda, fidèle à son statut de meilleure défense de Liga (9 buts encaissés seulement).

Ce court succès permet à l'équipe de Diego Simeone de consolider sa deuxième place de Liga (52 pts), dans le sillage d'un Barça (1er, 58 pts) diminué en défense et qui n'aura pas le droit à l'erreur dimanche contre Getafe. L'Atlético en profite aussi pour prendre provisoirement douze points d'avance sur le troisième Valence (40 pts) et treize sur le Real Madrid (4e, 39 pts, un match de moins), qui recevait la Real Sociedad en soirée. Evidemment, comme souvent avec l'Atlético de Simeone, le style a laissé à désirer. Mais l'efficacité, elle, est bien là.

Villarreal chute avant Lyon

Symbole de cette réussite, Griezmann a marqué son 8e but dans cette Liga, soit le 4e sur ses cinq dernières sorties toutes compétitions confondues. Au passage, "Grizi" a pu rejeter derrière lui les polémiques nées de son geste d'énervement après des sifflets de supporters "colchoneros" le week-end dernier contre Valence (1-0). L'autre joueur qui se met en évidence à l'Atlético, c'est le gardien Jan Oblak, encore décisif en seconde période quand Malaga poussait pour égaliser. Marquer un but, ne pas en prendre, la plus pure recette Simeone, et voilà l'Atlético en pleine confiance avant son duel contre Copenhague la semaine prochaine en 16es aller d'Europa League. Pour Villarreal, qui sera opposé à Lyon jeudi en C3, la journée a été moins faste.

Le cinquième du Championnat d'Espagne (37 pts), en panne d'efficacité depuis le départ vers la Chine de son meilleur buteur Cédric Bakambu, s'est laissé surprendre par le mal-classé Alavés (1-2) malgré une nette domination. En première période, Villarreal s'est retrouvé mené sur une tête du défenseur Rodrigo Ely (40e) et a fait le siège de la cage adverse avant d'encaisser un deuxième but en contre d'Ibai Gomez (71e). Le gardien d'Alavés Pacheco a multiplié les parades, Carlos Bacca a réduit le score en vain (77e) et Enes Ünal a trouvé la transversale (82e). Alavés, de son côté, revit depuis la nomination début décembre de l'entraîneur Abelardo: c'est la sixième victoire en dix journées pour le club basque (16e, 25 pts), qui rejette la zone de relégation à sept longueurs derrière lui.
 

AFP