Football : Les 5 dates d'un divorce retardé entre Léo Messi et le Barça

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emmanuel Rupied
Messi

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lionel Messi a annoncé ce vendredi soir son souhait de rester au FC Barcelone au terme de plusieurs semaines de tractations en interne sur fond juridique. Retour sur les cinq moments d'une année qui a marqué la fracture définitive entre le club et son prodige argentin. Sans pour autant aboutir à son départ.

Liverpool et le "projet gagnant" de Messi

Le 7 avril 2019, Lionel Messi et les siens touchent définitivement le fond face à Liverpool en demi-finale de Ligue des champions. Après un match aller marqué du sceau du meneur argentin (victoire 3-0), les hommes d'Ernesto Valverde sombrent à Anfield (4-0) et le natif de Rosario n'est que l'ombre de lui-même. Ce soir-là marque le début de la fracture entre Messi et son club. Sans lui à son meilleur, le Barça n'est plus la machine de guerre qu'elle a été au moment de son dernier titre en C1 en 2015.

Quelques mois plus tard, l'Argentin déclarera dans une interview au journal Sport ses ambitions : "Je veux un projet gagnant". Il n'est plus question de revalorisation de contrat, à 33 ans, le Barcelonais veut retrouver les sommets européens et la Liga ne suffit plus à le combler à elle seule. En filigrane, on comprend aussi qu'il met un coup de pression à ses dirigeants.

à voir aussi Ligue des champions : Revivez la demi-finale retour Liverpool-Barcelone Ligue des champions : Revivez la demi-finale retour Liverpool-Barcelone

Neymar-Griezmann, le mercato de la discorde

Si Lionel Messi s'exprime en septembre de l'année dernière, soit quelques jours après la clôture du mercato estival, c'est qu'il n'a pas le sentiment d'avoir été écouté par ses dirigeants. Alors qu'il poussait pour un retour au bercail de son ami Neymar, tout l'argent de l'été a été dépensé pour recruter Antoine Griezmann en provenance de l'Atlético de Madrid pour 120 millions d'euros. La pilule ne passe pas tant le prodige argentin rêvait de reformer le trio gagnant de 2015 en attaque avec le Brésilien et l'Uruguayen Luis Suarez. Elle passe d'autant moins que les dirigeants ont donné l'impression de tenter d'arracher le Brésilien au PSG, alors qu'ils n'en avaient pas les moyens financiers. Ni peut-être la volonté.

En interne, il reproche notamment à Josep Bartomeu son manque d'ambition. Dans l'interview accordée à Goal ce vendredi au cours de laquelle il annonce rester au Barça, il explique sa position. "La vérité est qu'il n'y a pas eu de projet ou rien de compétitif depuis longtemps, ils jonglent et couvrent les trous au fur et à mesure que les choses se passent".

à voir aussi Griezmann, Valverde, Messi, "Barçagate"... L'annus horribilis du FC Barcelone Griezmann, Valverde, Messi, "Barçagate"... L'annus horribilis du FC Barcelone

L'affaire Abidal, symbole des tensions internes

Quand Lionel Messi parle de projet, il pense aussi à un entraîneur qui pourrait faire le renouveau du Barça. Or depuis Guardiola puis Luis Enrique, les coachs se sont succédés sur le banc blaugrana. Sans rester suffisamment longtemps pour mettre en place quoique ce soit. Dernier exemple en date avec Ernesto Valverde, débarqué au début d'année et remplacé par Quique Setien. Si la défaite face à Liverpool avait mis un coup dur au technicien espagnol, il aura fallu attendre d'être décroché en Liga pour se voir signifier la porte de sortie. Le point de départ d'une nouvelle crise au Barça. En interne cette fois.

L'ex-joueur et directeur sportif Eric Abidal va ainsi reprocher publiquement le manque d'investissement de certains joueurs durant l'ère Valverde et les pointer du doigt pour justifier le licenciement du technicien. Une pique peu appréciée par Lionel Messi qui va tancer son dirigeant sur son compte Instagram. Si l'ancien international tricolore ne passera pas l'été, viré il y a quelques jours, cela faisait plusieurs mois qu'il avait été placardisé par les joueurs et l'Argentin notamment.

Des dissensions qui ne sont pas les premières entre le Barcelonais et ses dirigeants. Le mercato n'a pas été digéré par Messi et il en tiendra rigueur jusqu'au bout à Bartomeu et Abidal. Il avoue aussi dans son inteview ce vendredi à Goal qu'il s'est senti trompé après avoir reconnu ses envies de départ tout au long de l'année auprès de son président, sans que celui ne l'entende réellement.

La déroute de trop face au Bayern

Un événement accélère cependant les choses dans la tête de Lionel Messi. En quarts de finale de Ligue des champions à Lisbonne, le Barça est éparpillé façon puzzle il y a quelques jours sur le score de 8 à 2. Une fessée historique et un camouflet de plus après Rome et Liverpool. Celui de trop pour l'Argentin qui acte alors son départ du club.

L'équipe est complètement à la rue et Quique Setien est viré quelques jours plus tard, remplacé par Ronald Koeman. Si de nombreux joueurs sont annoncés partants, le technicien néerlandais veut tout faire pour garder Messi. Mais ce dernier le reconnaît aussi, il faut du sang neuf au sein du club et il est peut être temps de passer à autre chose. Même pour lui, l'aventure barça doit se terminer.

à voir aussi Ligue des champions : la machine Bayern Munich humilie le FC Barcelone (8-2) et rallie les demi-finales Ligue des champions : la machine Bayern Munich humilie le FC Barcelone (8-2) et rallie les demi-finales

Un divorce... retardé

Quelques jours après le quart de finale contre le Bayern Munich, la nouvelle fait l'effet d'une bombe. Lionel Messi a envoyé par le biais de ses représentants un burofax, un document officiel, demandant la résiliation de son contrat avec le Barça. Tous les médias argentins passent alors en édition spéciale, les supporters campent devant le centre d'entraînement du Barça, les médias suivent même à la trace les faits et gestes du père de Messi, principal acteur des négociations.

L'affaire semble conclue et sans aucun retour possible. Les premières rumeurs envoient l'Argentin à Manchester City mais aussi à l'Inter Miami. Il est désormais plus question de sa destination que de son départ en lui-même. Et pourtant, les choses traînent en longueur. Josep Bartomeu doit être le premier fusible si Messi part. Mais le dirigeant barcelonais ne lâche rien et renvoie l'international à ses obligations. Il ne peut le résilier, la date butoire est passée depuis le 30 juin dernier.

Finalement, au terme d'un imbroglio général, Lionel Messi annonce ce vendredi rester au FC Barcelone pour une saison de plus. L'année prochaine, il ne sera plus sous contrat. Et pourra divorcer sans contrainte.

à voir aussi Officiel : Lionel Messi annonce qu'il reste au FC Barcelone Officiel : Lionel Messi annonce qu'il reste au FC Barcelone