Enquête ouverte pour insultes racistes à Barcelone, une première en Espagne

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Inaki Williams.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Première en Espagne: un procureur de Barcelone a ouvert une procédure lundi pour insultes racistes contre deux supporteurs de l'Espanyol Barcelone, a annoncé la justice espagnole. Les deux supporteurs sont soupçonnés d'avoir proféré des insultes racistes envers l'attaquant de l'Athletic Bilbao Inaki Williams lors d'un match de Liga entre les deux équipes la saison passée.

C'est une première qui risque de faire du bruit en Espagne. Lundi, un procureur de Barcelone a décidé d'ouvrir une enquête pour insultes racistes contre deux supporters du club de l'Espanyol Barcelone. Celles-ci auraient été proférées la saison passée lors d'un match de Liga face à l'Athletic Bilbao et visaient l'attaquant Inaki Williams. Jusque-là, jamais une telle procédure pour des faits similaires n'avait été enclenchée dans ce pays.

"Atteinte à la dignité des personnes en raison de discriminations liées à la nation ou à l'origine nationale"

Le Parquet les accuse de violer les droits fondamentaux pour "atteinte à la dignité des personnes en raison de discriminations liées à la nation ou à l'origine nationale". Cette enquête fait suite à une plainte déposée par la Ligue nationale de football après la rencontre entre l'Athletic Bilbao et l'Espayol Barcelone le 25 janvier, pendant laquelle le joueur basque de parents ghanéens avait été la cible d'insultes racistes, notamment des cris imitant des singes, de la part de supporteurs catalans. La police et la sécurité de l'Espanyol étaient parvenues à identifier trois supporteurs, dont un mineur qui ne peut donc pas être inculpé.

à voir aussi Selon Noël Le Graët, le président de la FFF, "le racisme dans le foot n'existe pas ou peu" Selon Noël Le Graët, le président de la FFF, "le racisme dans le foot n'existe pas ou peu"
AFP