Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo | JAVIER SORIANO / AFP

Face au Celta Vigo, le Real Madrid peut battre le record du Barça

Publié le , modifié le

Le Real Madrid, leader du Championnat d'Espagne, peut égaler samedi la meilleure série de victoires d'une équipe espagnole toutes compétitions confondues (18 succès), propriété du FC Barcelone, qui affronte ses voisins de l'Espanyol dimanche pour la 14e journée.

Avec 17 succès consécutifs, le Real Madrid de Carlo Ancelotti détient déjà le plus long enchaînement de victoires de l'histoire du club. Mais la réception du Celta Vigo samedi (20h00) est l'occasion de viser plus haut: un 18e succès permettrait au Real d'égaler le record espagnol en la matière, établi par le Barça de Frank Rijkaard en 2005-2006. Mieux: l'équipe d'Ancelotti aura l'occasion d'entrer dans l'histoire si elle pousse sa série jusqu'à une 19e victoire mardi en C1 contre Ludogorets, une perspective à la portée de ce Real-là, intraitable depuis mi-septembre: 64 buts marqués en 17 rencontres, seulement 9 encaissés.

"Le match contre le Celta est important pour conserver la tête de la Liga, voilà notre objectif", a prévenu Ancelotti cette semaine. "Nous sommes heureux de poursuivre notre série et nous travaillons pour qu'elle soit la plus longue possible." Au stade Santiago-Bernabeu, le Real sera privé d'Isco, suspendu, mais il devrait enregistrer le retour de son trio offensif "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo), laissé au repos en Coupe du Roi mardi. Attention néanmoins à éviter tout relâchement: même si le Celta reste sur trois défaites consécutives, cette équipe a arraché un nul cette saison (2-2) sur la pelouse de l'Atletico et a battu le Barça au Camp Nou (1-0)...

Barça, le derby avant le défi

Ce sont trois jours décisifs pour le FC Barcelone: le club blaugrana reçoit dimanche l'Espanyol pour le derby barcelonais de Liga (17h00) avant d'accueillir le PSG mercredi en Ligue des champions. Fort de ses récents progrès dans le jeu, le Barça peut rêver à cette occasion d'un double cadeau de Noël, à savoir la première place de la Liga et celle du groupe F de la C1, synonyme de tirage au sort plus clément en huitièmes de finale. Pour cela, les hommes de Luis Enrique doivent réaliser un carton plein d'ici la trêve.

Battre l'Espanyol, Getafe et Cordoue lors des trois dernières journées de Liga en 2014 vaudrait au Barça (31 pts) de prendre les rênes du championnat, car le Real Madrid (33 pts) disputera un match de moins en raison de sa participation au Mondial des clubs (10-20 décembre). Et juste après la visite de l'Espanyol, qui n'a battu le Barça qu'une seule fois au Camp Nou en Liga depuis 30 ans, ce sera l'heure du grand défi parisien: en cas de succès contre le PSG mercredi en C1, le club blaugrana terminerait premier de poule et pourrait effacer les doutes nés de sa défaite au Parc des Princes (3-2) en septembre

Griezmann, de l'air frais à l'Atletico

Entré en jeu mercredi en Coupe du Roi alors que l'Atletico peinait face à L'Hospitalet (D3), Antoine Griezmann a transfiguré le jeu des "Colchoneros" et les a conduits à un succès 3-0, signe de son poids croissant dans l'effectif des champions d'Espagne. Le Français, certes souvent remplaçant, est le seul joueur à avoir pris part à tous les matches de l'"Atleti" cette saison et il reste sur cinq buts sur ses neuf dernières apparitions.

L'acclimatation de Griezmann est en tout cas une bouffée d'air frais pour l'Atletico, plombé par les problèmes de violence impliquant certains de ses ultras après le décès le week-end dernier d'un supporteur du Deportivo La Corogne aux abords du stade Vicente-Calderon. Pour que le football reprenne le dessus, l'Atletico (3e, 29 pts) se rend samedi après-midi (16h00) sur la pelouse du relégable Elche (19e), avec la possibilité de titiller Real et Barça en tête.

AFP