Cesc Fabregas - Barcelone
Cesc Fabregas (nouveau pensionnaire du Barca) | AFP - LLUIS GENE

Fabregas : "Difficulté et plaisir"

Publié le , modifié le

Après huit saisons passées à Arsenal, l'international espagnol Cesc Fabregas , qui a signé lundi un contrat de cinq ans au FC Barcelone, a affirmé avoir choisi "la difficulté, mais aussi le plaisir" en revenant dans son club formateur. Le milieu de terrain de 24 ans a accordé lundi une conférence de presse au Camp Nou, le stade du FC Barcelone, où il s'est exprimé abondamment sur les raisons de son retour.

Votre arrivée au Barça s'est fait attendre. Cela vous a-t-il pesé ?
"Oui, il y a eu quelques jours assez difficiles. Aujourd'hui, je me sens libéré d'un grand poids. Mais en même temps, c'était une souffrance relative. Je n'ai jamais vraiment eu peur pour mon futur, j'étais décidé."

Qu'est-ce qui vous a décidé à quitter finalement Arsenal ? La disette du club anglais en matière de titres ?
"Plus que le fait de ne pas gagner de titres (le dernier remonte à 2005, ndlr), c'était la routine qui me pesait. Nous faisions régulièrement de bons matches, mais au final il n'y avait pas cette énergie pour nous assurer des finales et des demi-finales. Dans les dernières lignes droites, nous échouions souvent."

En quels termes vous êtes-vous quittés avec Arsène Wenger ?
"En très bons termes. Pour moi, Wenger est comme un second père, il m'a tout donné dans le monde du football. Ici, à Barcelone, il a une mauvaise image, mais elle est complètement fausse. Je n'ai absolument pas été séquestré par Arsenal. Si aujourd'hui je suis ici, c'est en grande partie grâce à lui. C'est sans doute la personne la plus importante que j'aie croisée dans le monde du football et je lui serai toujours reconnaissant."

Pourquoi n'avez-vous pas insisté pour revenir plus tôt au Barça ?
"Il y a deux, trois ans, je n'étais pas encore prêt. Mais aujourd'hui, je le suis. J'avais beaucoup d'offres, j'ai sans doute choisi la difficulté, mais aussi le plaisir. Je sais que je suis confronté au plus grand défi de ma vie: je vais être en concurrence avec les meilleurs joueurs du monde et quelques supporteurs du Barça ne me pardonneront peut-être pas le fait que je sois parti jeune et me demanderont le double d'efforts. Mais je suis ici pour tout donner, je ne veux décevoir personne."

Que pensez-vous pouvoir apporter au Barça ?
"J'arrive ici avec beaucoup d'humilité. Ce club possède déjà les meilleurs joueurs du monde. Si je peux contribuer à l'améliorer, ne serait-ce qu'un peu, je serai ravi. Ce que je peux offrir, c'est de l'envie, du sacrifice et du travail. Je ne vais pas arrêter de travailler jusqu'à ce que j'aie gagné ma place."

Quelles ont été vos motivations pour rentrer en Catalogne ? La famille, vos anciens partenaires de club ?
"Ma famille, pas vraiment. Mon retour au Barça c'est avant tout un choix sportif. Cela n'empêche pas que mes proches soient très importants pour moi. Mes partenaires de club ? Oui, bien sûr. J'ai de très bons souvenirs avec beaucoup d'entre eux. Notamment avec Messi et Piqué. Nous avons gagné beaucoup de titres ensemble en catégories jeunes, et le plus drôle, c'est qu'ils n'ont pas changé depuis qu'ils ont 13 ans."

Etes-vous prêt à débuter mercredi, en match retour de la Supercoupe d'Espagne ?
"Physiquement, je me sens très bien, mais ce n'est pas à moi de prendre cette décision. Je n'ai pas encore discuté avec Guardiola, je n'ai donc pas d'avis là-dessus. Mais je suis évidemment prêt à tout donner dès ce mercredi."

AFP