Real Madrid
Real Madrid. | GERARD JULIEN / AFP

Et de trois pour le Real

Publié le , modifié le

Le Real Madrid a enchaîné dimanche contre l'Athletic Bilbao une troisième victoire consécutive en autant de journées du Championnat d'Espagne (3-1), offrant à son nouvel entraîneur Carlo Ancelotti de meilleurs débuts qu'à José Mourinho lors de ses trois saisons madrilènes.

Les Madrilènes, qui restaient sur des succès étriqués contre le Betis  Séville (2-1) puis à Grenade (1-0), ont livré une prestation plus aboutie grâce  aux deuxième et troisième buts d'Isco cette saison (25e, 71e), sur deux passes  décisives de Karim Benzema, et au premier but de Cristiano Ronaldo (45e+1).  L'Athletic a réduit le score en fin de match par Ibai Gomez (77e) Ce sans-faute permet à Ancelotti de faire mieux que son prédécesseur sur le  banc madrilène, le Portugais José Mourinho, avec qui la "Maison blanche" n'a  jamais débuté par trois succès en Liga. 

Le Real rejoint en tête du classement le flamboyant promu Villarreal, qui  s'est lui aussi imposé lors trois premières journées, en attendant les matches  dimanche soir du FC Barcelone (19h00 GMT) à Valence et de l'Atletico Madrid  (17h00 GMT) contre la Real Sociedad.

Premier but pour Ronaldo

Face à une équipe de Bilbao très joueuse, les "Merengues" ont eu un temps  d'adaptation avant de donner leur pleine mesure. Isco, déjà décisif contre le Betis, s'est chargé de débloquer la situation:  lancé dans la surface sur une louche de Benzema, l'ancien meneur de jeu de  Malaga a ouvert le score en battant le gardien basque de près (25e). Mais, comme à Grenade lundi dernier, le Real s'est montré maladroit, ne  concrétisant pas plusieurs occasions nettes en fin de première période, comme  ce tir de l'Argentin Angel Di Maria frôlant le cadre (39e) ou cette tête de  Benzema au-dessus (41e).

En quête de son premier but de la saison au coup d'envoi, Cristiano Ronaldo  a enfin trouvé la faille dans le temps additionnel de la première période. Le Portugais a inscrit le but du 2-0 en reprenant de la tête un coup franc  d'Angel Di Maria, pour exulter avec le public de Santiago Bernabeu. Plus  tranchant au retour des vestiaires, le Ballon d'Or 2008 aurait pu récidiver sur  une frappe lointaine (52e).

L'Athletic, de son côté, n'a pas cessé de se montrer dangereux: Benat a  failli égaliser sur un coup franc qui a donné des frissons au stade (30e) et le  plat du pied d'Andoni Iraola (55e) a trouvé les gants de Diego Lopez, à nouveau  préféré à l'emblématique Iker Casillas dans les cages.

Mais le Real, beaucoup plus stable dans l'entrejeu avec le retour de  l'Allemand Sami Khedira et le dévouement de Luka Modric, a assommé les Basques  avec un troisième but signé Isco (71e). Le jeune Espagnol a enchaîné contrôle et frappe plein axe pour inscrire un  doublé, sur une nouvelle passe décisive de Benzema, très applaudi à sa sortie  du terrain, avant l'anecdotique réduction du score par Bilbao.

AFP