Javier Tebas
Javier Tebas, le président de la Ligue espagnole (Liga). | ADRIAN MACIAS / MEXSPORT

Espagne : Tebas considère comme un succès d'avoir adapté le clasico au calendrier asiatique

Publié le , modifié le

Le président de la Ligue espagnole (Liga) de football, Javier Tebas, s'est déclaré très satisfait mercredi après la programmation de Real Madrid-Barcelone (0-3) samedi dernier à 13h dans son pays, un horaire inhabituel mais mieux adapté pour le public asiatique. 

"Il y a quelques jours, nous avons mis le clasico du 23 Décembre à 01 h de l'après-midi, ce qui est quelque chose que personne n'aurait pensé faire il y a cinq ans" a-t-il précisé. Selon lui "cela permet de toucher cette partie du monde qui dormait (principalement en Asie) et qui peut maintenant voir un clasico en prime time." 

"Les chiffres qui me sont arrivé hier (mardi) sur les données en Espagne sont aussi bons à la télévision que pour les autres clasicos", a noté Tebas lors d'une intervention le premier jour d'une conférence sportive à Dubaï, où il a détaillé la stratégie commerciale entreprise par son organisation au cours des dernières années. "Il y a quatre ans, il y avait principalement trois groupes d'horaires pour le football espagnol, mais nous nous sommes rendu compte que nous devions nous diversifier, c'est vrai que nos fans sont en Espagne, mais aussi dans le monde." a-t-il reconnu.

Des matchs à tous les horaires

"Nous avons des fans partout dans le monde et nous devons nous occuper de tous également", a-t-il dit. Ces dernières années, La Liga a choisi de programmer les matches du championnat à des moments différents autant que possible, y compris le matin ou tôt dans l'après-midi, ce qui n'est pas traditionnel dans le football espagnol mais vise une stratégie d'expansion internationale. 

Tebas est favorable à ce que La Liga ait de plus en plus un "concept d'industrie" et c'est pourquoi il a expliqué qu'il a récemment embauché des managers de la banque (BBVA), des réseaux sociaux (Facebook) et du divertissement (Netflix).
 

AFP