Espagne: le Betis Séville renverse le Real, le Barça seul la tête de la Liga

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le Bétis Séville a battu le Real Madrid ce dimanche
Le Bétis Séville a battu le Real Madrid ce dimanche | CRISTINA QUICLER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grosse sensation au stade Benito-Villamarin de Séville où le Real Madrid a été battu 2 à 1 par un Betis survolté, dimanche soir en clôture de la 27e journée du Championnat d'Espagne, laissant Barcelone reprendre seul la tête de la Liga. Karim Benzema avait pourtant égalisé sur penalty pour le Real.

Le Real fait un cadeau au Barça ! Vainqueur 1-0 samedi à domicile contre la Real Sociedad, sans vraiment convaincre, Barcelone compte désormais deux points d'avance sur l'équipe de Zinédine Zidane, peu en verve et sérieusement malmenée à Séville. Le Real, une semaine après sa victoire dans le clasico (2-0) face au Barça n'a pas réussi à enchaîner et lâche les rênes au pire moment.

Certes la rencontre a mis du temps à s'emballer, et il a fallu atteindre la 28e minute pour voir le Betis passer à côté d'une occasion en or, avec un raté incroyable du défenseur Marc Bartra qui, seul à quelques mètres du but madrilène, a placé sa tête au-dessus ! Les Sévillans ont fini par trouver l'ouverture sur un tir en pleine lucarne du défenseur central brésilien Sidnei (40e), alors que Fekir, au sol, réclamait un penalty pour une faute de Sergio Ramos.

Peu dangereux dans l'ensemble, en l'absence de son milieu de terrain Isco (lombalgie), le Real est cependant parvenu à égaliser à quelques secondes de la pause, sur un penalty sifflé pour une faute de Sidnei sur Marcelo et transformé avec un beau sang froid par Karim Benzema (45+2). La délivrance est finalement venu à la 82e minute pour le Betis de l'entraîneur Rubi, avec un but de l'attaquant Cristian Tello, parti seul en contre-attaque tromper du plat du pied Courtois, après avoir intercepté une relance hasardeuse plein axe de Benzema.

"Nous avons manqué de tout aujourd'hui", a regretté Zidane après la rencontre. "Ca a été notre plus mauvais match de la saison. Nous avons manqué d'énergie, de fluidité, de possession, d'agressivité. C'était un mauvais jour, cela peut arriver. Je suis responsable. Il n'y a pas de quoi se taper la tête contre les murs, mais pas de quoi être heureux non plus".

AFP