Luis Enrique, l'entraîneur du Barça, et Lionel Messi.
Luis Enrique, l'entraîneur du Barça, et Lionel Messi. | SIPA

Enrique: Les joueurs font "abstraction" du contexte

Publié le , modifié le

Les joueurs du FC Barcelone sont capables de "faire abstraction" des démêlés judiciaires qui agitent le club, a estimé Luis Enrique samedi après la mise en examen du président Josep Maria Bartomeu pour délit fiscal présumé lors du transfert de Neymar.

"S'il y a une chose dont cette équipe est spécialiste, à cause de plusieurs  situations graves qui se sont malheureusement produites ces dernières saisons,  c'est de faire abstraction de toutes les situations qui ne sont pas positives  et profitables", a dit le technicien barcelonais en conférence de presse. "Nous nous concentrons sur ce qui est important pour notre travail,  c'est-à-dire fournir le meilleur rendement sportif possible et c'est pour cette  raison que cette semaine n'a rien eu de différent par rapport aux précédentes,  a-t-il ajouté. Pendant les turbulences, il faut s'accrocher à son fauteuil,  comme en avion, et rester tranquille parce que cela passe toujours."

Un juge d'instruction de l'Audience nationale de Madrid, spécialisée dans  les affaires complexes, a convoqué Bartomeu en tant que mis en examen le 13  février pour qu'il s'explique sur un défaut de paiement de 2,8 millions d'euros  d'impôts concernant un versement de cinq millions à Neymar, en rémunération de  son embauche en 2013. En outre, le parquet a demandé lundi le renvoi devant un tribunal du club  et de Sandro Rosell, prédécesseur de Bartomeu, soupçonnés d'avoir dissimulé au fisc le montant réel du transfert.

Malgré ces soubresauts extra sportifs, Luis Enrique a assuré que son équipe  était capable de briller dimanche soir (20h00 GMT) sur la pelouse de l'Athletic  Bilbao à l'occasion de la 22e journée du Championnat d'Espagne. "Cette semaine d'entraînements a peut-être été la meilleure de toute la  saison, les trois dernières sessions ont été d'une qualité incroyable. Cela  nous rend très optimistes par rapport à ce qu'on verra demain (dimanche) à San  Mames", a conclu l'entraîneur du Barça.

AFP