En course pour monter en Liga, le club de Fuenlabrada contraint à déclarer forfait à cause de 28 cas de Covid-19

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Fuenlabrada
La joie des joueurs de Fuenlabrada lors de leur victoire contre Saragosse en octobre dernier. | MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sévèrement touché par le Covid-19, le club de Fuenlabrada, pensionnaire de D2 espagnole, ne pourra pas jouer son dernier match de la saison. Potentiels barragistes pour une montée dans l'élite, les Azulones n'acceptent pas la décision de la Ligue.

Pour sa toute première saison en deuxième division, le petit club de Fuenlabrada aurait pu devenir la belle histoire de la saison 2019/2020 en Espagne. Alors qu'il leur restait un match à disputer pour clore la saison régulière, et qu'ils pouvaient s'adjuger une place en barrages d'accession à la première division, les Azulones n'ont pas pu défendre leurs chances lundi dernier. Pour cause, 28 membres du club, au total, ont été testés positifs au Covid-19. Ce dimanche, la Ligue espagnole a décidé d'annuler officiellement cette rencontre pour "cause exceptionnelle", "consciente de l'impossibilité de fixer une date probable" dans son calendrier.

Un match nul leur suffisait

Le club qui évolue dans le stade Fernando Torres, inauguré en 2011 en l'honneur de l'ex-international espagnol, originaire de la commune au sud de Madrid, a d'abord accepté la décision de la Ligue. "Si les institutions sportives autorisées ne considèrent pas viable, dans le temps et la forme, la tenue du match, le CF Fuenlabrada respectera la décision", a-t-il été écrit dans un premier communiqué. La Liga avait ensuite apprécié "l'énorme sacrifice" de "Fuenla" dont la respect de la décision "signifie pour ses joueurs l'abandon de ce qui a été réalisé avec leur effort et leur travail tout au long de la saison pour faciliter la fin de la compétition au reste des clubs".

Et alors que le club d'Elche apprenait officiellement sa prochaine participation aux barrages, grâce à sa sixième place, le CF Fuenlabrada a fait marche arrière. "Nous ne renonçons pas à jouer le match contre le Deportivo. Nous sommes prêts à jouer dès que le moment sera opportun et que les joueurs seront aptes (...). Le CF Fuenlabrada ne se considère pas exclu de la course aux playoffs", écrit le club sur son site internet. Ce dernier espère que les autres institutions du foot espagnol, dont le comité de la Fédération, invalident la décision de la Ligue.

Comme une sorte de déjà-vu

En France, des clubs comme Toulouse, Amiens et Lyon avaient fustigé la décision de la LFP d'arrêter définitivement la Ligue 1, sous prétexte qu'elle empêchait les clubs de défendre leurs chances tout en insistant sur l'importance de jouer un championnat jusqu'à son terme. Dans un cas opposé, l'Espagne se retrouve aujourd'hui dans une situation litigieuse à cause des risques pris de terminer la saison. Alors que 20 des 22 équipes de deuxième division ont pu disputer leurs 42 matches, deux d'entre elle n'auront pas l'occasion de le faire. Si La Corogne avait déjà appris sa relégation en troisième division, Fuenlabrada doit renoncer au moment le plus glorieux de son histoire.