Dans son conflit avec Messi, Luis Enrique n'a "rien à se reprocher"

Dans son conflit avec Messi, Luis Enrique n'a "rien à se reprocher"

Publié le , modifié le

Luis Enrique a voulu éteindre le feu mercredi en conférence de presse, la veille du match de Coupe de Roi contre Elche. Selon lui, il n'a "rien à (se) reprocher" dans sa gestion de l'effectif catalan et ne pas avoir reçu d'"ultimatum" de sa direction.

La crise couve à Barcelone et Luis Enrique est en première ligne. Accusé d'avoir causé la défaite de son équipe à Anoeta contre la Real Sociedad en laissant sur le banc Neymar, Pique, Alves et surtout Lionel Messi, l'entraîneur catalan a tenu à se défendre devant la presse. A étouffer également les bruits qui font état d'une tension de plus en plus forte entre lui et la star argentine. Absente de l'entraînement lundi, officiellement en raison d'une gastro-entérite, la "Pulga" s'est entraînée seule mardi, mais son comportement laisse penser qu'un départ de Catalogne n'est plus une éventualité impossible. Au moment où le Barca traverse une grave crise institutionnelle avec le licenciement du directeur sportif Andoni Zubizarreta et le départ de Carles Puyol, Luis Enrique a assuré qu'il n'avait reçu d'ultimatum de sa direction. "Je reste en communication avec le président mais je n'ai pas reçu  d'ultimatum. Et quand bien même j'en recevrai, ce ne serait pas grave", a-t-il assuré.

Aucun problème avec les joueurs

Interrogé sur ses relations avec les joueurs, Luis Enrique a défendu son bilan. "A ce jour, je n'ai rien à me reprocher sur le plan personnel avec tous les  joueurs", a-t-il asséné. "J'ai aujourd'hui la même relation avec tous les joueurs qu'en début de  saison (...). Je me sens soutenu par le club comme par les joueurs et je continue mon travail avec la même intensité", a-t-il ajouté, réaffirmant traiter de manière spéciale un talent du calibre de Messi. "C'est le meilleur joueur du monde, donc de cette équipe", a-t-il dit. "Au  même titre que je ne traite pas mes enfants de la même manière, je ne traite pas mes joueurs de la même manière", a poursuivi Enrique. Il a toutefois ajouté une précision de taille : "Mais il y a une série de règles  communes à respecter et le plus important, c'est le groupe, au-dessus des individualités". Un message directement adressé à Lionel Messi? Mystère, mais pas sur que ces déclarations éteignent l'incendie qui ravage la Catalogne en ce moment.

Benoit Jourdain @BenJourd1