Coupe du Roi : Barcelone se qualifie en quarts de finale grâce à un doublé d'Ousmane Dembélé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Ousmane Dembélé heureux Coupe du Roi 2019
Double buteur, Ousmane Dembélé a encore brillé avec le Barça. | JOSEP LAGO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vaincu (1-2) au match aller des huitièmes de finale de la Coupe du Roi, le FC Barcelone s'est parfaitement repris ce jeudi soir en s'imposant à tranquillement 3 à 0 face à Levante. Le champion du monde tricolore, Ousmane Dembélé, a grandement contribué à la réaction du Barça, inscrivant un doublé en l'espace de quelques secondes.

Vaincu, mais jamais abattu. Dans son Camp Nou, à moitié vide pour l'occasion, le FC Barcelone a pris ses responsabilités. En s'imposant 3 buts à 0, sans laisser la moindre miette, ou presque, à Levante, les Blaugrana ont effacé la désillusion du match aller durant lequel ils s'étaient, à la surprise générale, inclinés (1-2). Du coup, le Barça poursuit sa route en Coupe du Roi dont il est quadruple tenant du titre. Et pour le coup, les socios barcelonais peuvent remercier leur jeune ailier français, Ousmane Dembélé.

Un doublé et 11 buts pour Dembélé

Ultra-dominateurs, les hommes d'Ernesto Valverde ont mis une demi-heure pour faire craquer le verrou de Levante. Mieux encore, en quelque secondes, ils se sont rapidement mis à l'abri. Ousmane Dembélé, en l'espace d'une minute et quelques secondes, a inscrit un joli doublé. Et à chaque fois (30e et 31e), c'est Lionel Messi, délicieux buteur en seconde période (54e), qui a été à la baguette pour permettre au champion du monde tricolore de porter son total cette saison à 11 buts toutes compétitions confondues. Souvent critiqué en début d'exercice, l'ancien rennais s'affirme, depuis plusieurs semaines, comme un élément fort du Barça. Et ce n'est autre que Coutinho, relégué sur le banc, qui en a fait les frais.

Une qualification contestée ?

Si le Barça a remporté la confrontation sur la pelouse, tout pourrait se compliquer sur le terrain disciplinaire. Levante a en effet annoncé sa volonté de déposer vendredi un recours devant la Fédération espagnole (RFEF), accusant le Barça d'avoir aligné un joueur inéligible au match aller le 10 janvier. Si cette infraction était établie, les Barcelonais risqueraient l'exclusion de la compétition. Selon le quotidien espagnol El Mundo, qui a révélé l'affaire, le Barça n'aurait pas dû titulariser le jeune défenseur Juan Brandariz, dit Chumi, alors que ce dernier était suspendu avec la réserve blaugrana pour accumulation de cartons jaunes.

Mais le Barça a assuré de son côté avoir respecté une circulaire récente de la RFEF prévoyant que les sanctions légères de joueurs évoluant dans les réserves professionnelles soient purgées avec leur équipe d'origine, et non avec l'équipe première. Si la RFEF accepte d'étudier le recours, elle devra aussi se prononcer sur le non-respect par Levante du délai de deux jours autorisé pour déposer réclamation à l'encontre d'un joueur potentiellement inéligible. Quoiqu'il en soit, il faudra que la menace pesant sur le Barça soit très vite levée : le tirage au sort des quarts, incluant aussi le Real Madrid, Getafe, Valence, Gérone, le Séville FC, le Betis Séville et l'Espanyol Barcelone, est prévu ce vendredi à 17h00.

Avec AFP.