La joie des Barcelonais qualifiés en finale de la Coupe du Roi - 07022017
La joie des Barcelonais qualifiés en finale de la Coupe du Roi | Josep Lago / AFP

Coupe du Roi : Barcelone se défait difficilement de l'Atletico Madrid et va en finale

Publié le , modifié le

Malmené, le FC Barcelone a profité de l'incroyable maladresse de l'Atletico Madrid (1-1) mardi en demi-finale retour de Coupe du Roi, se contentant de ce nul achevé à neuf contre dix et d'un succès 2-1 acquis à l'aller pour atteindre sa quatrième finale d'affilée. Le Barça défendra donc sa couronne fin mai en finale de sa compétition fétiche, dont le club catalan est à la fois le double tenant du titre et l'équipe la plus titrée (28 trophée). Ce sera néanmoins sans l'avant-centre Luis Suarez, qui a été exclu dans le temps additionnel (90e+1) après avoir ouvert la marque (43e) au Camp Nou.

Quel gâchis de la part des "Colchoneros"! Dominateurs en première période, puis en supériorité numérique entre l'exclusion du Barcelonais Sergi Roberto (57e) et celle du Madrilène Yannick Carrasco (67e), les joueurs de l'Atletico ont notamment raté un penalty par le Français Kevin Gameiro (80e). Ce dernier a eu beau se rattraper en égalisant sur une offrande de son compatriote Antoine Griezmann (83e), l'Atletico a poussé en vain dans une fin de match électrique.

L'"Atleti" regrettera longtemps la pluie d'occasions manquées en première période, ou bien le but injustement refusé à Griezmann pour un hors-jeu inexistant (59e). Et quel soulagement pour le Barça, qui ne s'attendait peut-être pas à souffrir autant. Le club catalan en a été quitte pour une bonne frayeur à une semaine de son huitième aller de Ligue des champions contre le Paris SG.

Les réactions : 

Luis Suarez (attaquant du FC Barcelone, au micro de la chaîne espagnole GolTV): "Dans les matches contre l'Atletico, il faut toujours souffrir. C'était une demi-finale et il faut jouer ce genre de matches comme nous l'avons fait. (Sur son expulsion pour un duel aérien litigieux) Je me contente de sauter en me retournant. Il faut voir si c'est juste et si on peut faire appel du second carton jaune, parce que je crois qu'il n'y a pas faute. Il faut attendre de voir ce qui peut se passer. Je crois qu'il n'y avait absolument rien. Le premier carton jaune, je l'ai également reçu pour ma première faute du match mais on le voyait venir."

francetv sport @francetvsport