La joie des joueurs du FC Barcelone
La joie des Barcelonais | PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Coupe d'Espagne - Barcelone-Séville: malgré les coups durs, le Barca s'impose

Publié le , modifié le

Pour son ultime match de la saison, le FC Barcelone et le FC Séville auraient sans doute espéré ne pas avoir à disputer 120 minutes. Le succès du Barca (2-0) offre néanmoins une 28e Coupe d'Espagne aux Blaugranas.

Le Barca reste une équipe à part. Même à dix contre onze pendant quasiment une heure (puis à dix contre dix pour la prolongation), même privé de son meilleur buteur Luis Suarez peu après la pause, même poussé à la prolongation, le "Mes que un club" ne plie pas et trouve les ressources, en l'occurrence deux offrandes de Messi pour Jordi Alba et Neymar, pour remporter un nouveau trophée, le troisième cette saison (après la Supercoupe UEFA et la Liga). Pendant 90 minutes, les joueurs de Luis Enrique ont été bousculés par des Sévillans encore sur l'enthousiasme né de la victoire en Ligue Europa mercredi, et bien aidés par l'expulsion de Mascherano pour une faute sur Gameiro qui partait seul au but.Il a donc suffi de deux éclairs de Messi, encore lui, pour débloquer la situation.

Gameiro pousse Macherano à la faute​

Le fait de la première période est à n'en pas douter, l'expulsion de Javier Mascherano pour un tirage de maillot évident sur Kévin Gameiro qui allait se présenter seul face à Ter Stegen (36e). Un carton rouge logique qui marque le début des vraies hostilités entre les deux équipes. De là, le match devient plus chaud. Le Barca ne trouve pas les espaces pour combiner dans la défense des joueurs d'Unaï Emery. Banega lui trouve Ter Stegen sur la trajectoire de sa frappe juste avant la mi-temps puis le poteau juste après celle-ci (50e). Clairement, Séville est au-dessus et aurait presque mérité de mener.

La tuile Suarez

Du côté de l'Uruguay, on ne s'attendait sans doute pas à recevoir une mauvaise nouvelle en provenance de Madrid ce dimanche soir. Et pourtant, la sortie sur blessure à la cuisse de Luis Suarez peu avant l'heure de jeu va faire trembler l'Albiceleste à deux semaines du début de la Copa Ameria Centenaio (du centenaire). Bizarrement, cette péripétie remet le Barca dans la partie. Messi alerte le portier adverse sur coup-franc (71e) mais c'est dans les arrêts de jeu que la partie bascule. Neymar est fauché par Banega à l'entrée de la surface. Comme Mascherano, le Sévillan, qui disputait son dernier match avec son club avant de sans doute rejoindre l'Inter, est exclu.

Jordi Alba et Neymar profitent des offrandes de Messi

En prolongation, le Barca achève Séville qui a tout donné dans le temps réglementaire pour faire la différence. A la 97e minute, Messi trouve Jordi Alba dans la surface. Le latéral du Barca fait le reste avec une frappe sans contrôle qui vient se loger dans le filet opposé. Le nouveau carton rouge adressé à Cariço pour un deuxième carton jaune n'est qu'une péripétie de plus dans un match bouillant. En revanche, le 31e but de la saison de Neymar, sur une passe de génie de Messi, vient donner plus d'ampleur au succès barcelonais.

Après une longue saison, le FC Barcelone remporte un troisième trophée et se console (un peu) de ne pas être de la finale de la Ligue des Champions qui opposera le Real et l'Atlético samedi prochain, à Milan.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot