Real-Barça
Marcelo et Lionel Messi devraient se croiser ce samedi sur la pelouse de Santiago-Bernabéu. | Joa Valls - AFP

Clasico : un billet olé-retours

Publié le , modifié le

C'est LE rendez-vous des amateurs de grand spectacle ! Ce samedi au stade Santiago-Bernabéu (18h15), pour la 12e journée de Liga, le Real Madrid reçoit le FC Barcelone. Un choc éternel qui, évidemment, passionne les foules de l'autre côté des Pyrénées, mais également dans le monde entier. Outre la tradition et le folklore, le Clasico, 230e du nom, sera marqué par le retour de nombreuses stars écartées des terrains depuis quelques temps. Karim Benzema et Lionel Messi font partie de celles-là.

Un match hors-norme comme celui-ci amène forcément les aficionados à changer leurs habitudes. Depuis quelques saisons, le Clasico n'a plus toujours lieu le dimanche. Pour mieux permettre aux équipes de se préparer aux rendez-vous essentiels de la Champions League. Pour répondre aussi aux exigences de la télévision. Real-Barça est devenu le spectacle le plus suivi en Europe, mais également partout dans le monde. Et ce 230e choc (le 171e en Liga) n'échappe pas à la règle. Et puis, il y a la sécurité. Dans un pays depuis longtemps marqué par les menaces terroristes, on sait mieux que quiconque appréhender le risque. Conséquence des attentats de Paris il y a une semaine, et même si Madrid n'a reçu aucune menace directe, les contrôles vont être renforcés. Le dispositif de sécurité sera six fois plus important que d'habitude, avec notamment 1.200 policiers déployés autour de l'enceinte des Merengues.

Les cervezas et les tapas attendront

Pour accéder aux tribunes, chaque supporter devra franchir pas moins de trois barrages et montrer patte blanche. Là encore, les us et coutumes locaux sont bouleversés puisque le spectateur espagnol a pour habitude de ne s'installer dans les gradins qu'à quelques minutes du coup d'envoi. Les cervezas et les tapas attendront. Sécurité oblige. Rejoindre Bernabéu deux heures avant la rencontre est donc préconisé. Question terrain, le Real Madrid joue gros. Certes, les trois points de retard sur le FC Barcelone au classement n'ont rien de dramatique, ni de rédhibitoire. Mais la dernière défaite, avant la trêve internationale, au FC Séville (2-3) a plombé l'ambiance. Ce n'était visiblement pas la meilleure des façons pour les joueurs de Rafael Benitez de préparer ce Clasico.

Par bonheur pour le technicien espagnol, deux pions essentiels devraient faire leur réapparition dans le onze de départ. Et non des moindres. Après leur séjour à l'infirmerie, Karim Benzema et Gareth Bale sont aptes à l'instant idoine. Les Merengues retrouvent donc leur "BBC" en attaque (Bale, Benzema, Cristiano Ronaldo). Un soulagement pour les amoureux de la Maison Blanche. Remis d'un pépin au mollet gauche, le Gallois piaffe d'impatience : "Estoy listo para la batalla" ("Je suis prêt pour la bataille"), a-t-il lâché dans les colonnes de Marca, le grand quotidien sportif madrilène. Devant le retour en force de ses cadres (problème de riche), Benitez pourrait laisser le Brésilien Casemiro sur le banc au coup d'envoi. Quand au Français, le titre à la une du célèbre journal est limpide : "Optimismo con Benzema". Point besoin de traduction...

Leo Messi bien présent

Dans les rangs catalans, l'information pèse très lourd : Lionel Messi devrait faire son grand retour. Absent des pelouses depuis fin septembre, en raison d'une rupture d'un ligament du genou gauche, la "Pulga" argentine n'a plus été alignée. Forfait également dans les rangs de l'Albiceleste, concentrée sur les éliminatoires du Mondial 2018 cette semaine, "Leo" a pu se préparer au mieux au centre d'entraînement Joan-Gamper. Il compte bien retrouver sur le front de l'attaque blaugrana le duo infernal Neymar-Luis Suarez. Dès le coup d'envoi ? La question alimente toutes les conversations sur les ramblas.

Dans le quotidien AS, malgré ce Barça leader du championnat, Andrés Iniesta, même s'il reste ambitieux, ne fanfaronne pas : "Ce serait audacieux d'affirmer que l'on part favoris contre le Real. Vraiment, ça reste un rival très puissant. En plus, le Real joue chez lui. Mais nous venons à Bernabéu pour gagner et accroître notre écart au classement." Comme tous ses coéquipiers, le capitaine catalan s'attend à une réception musclée. Ce qui n'effraie en rien Gerard Piqué : "Quand le stade se met à me siffler, c'est comme une symphonie !" Aux joueurs des deux camps d'éviter les fausses notes.

Les équipes probables

Real Madrid : Navas - Ramos, Varane, Marcelo, Danilo - Kroos, Modric, James - Bale, Cristiano Ronaldo, Benzema. Entraîneur : R. Benitez.

FC Barcelone : Bravo - Piqué, Mascherano, Alves, Jordi Alba - Busquets, Iniesta, Rakitic - Neymar, Messi, Suarez. Entraîneur : Luis Enrique.

Nicolas Gettliffe