Barcelone Xavi Iniesta joie 12 2010
Xavi et Iniesta, les deux inspirateurs du jeu barcelonais et espagnol | AFP - Javier Soriano

Chaud derby barcelonais

Publié le , modifié le

Quatrième de Liga à douze points du leader, l'Espanyol Barcelone joue son "match de l'année" samedi, pour le compte de la 16e journée, en recevant le FC Barcelone dans le derby catalan qui a rarement représenté un tel sommet. Mais après 21 matches sans défaite toutes compétitions confondues, les hommes de Pep Guardiola arrivent avec une confiance renforcée par le fait de n'avoir perdu dans ce stade Olympique qu'à deux reprises sur les 11 dernières années.

Sur les hauteurs de Montjuic, c'est un sommet de la Liga qui se prépare. Comme chaque année, Barcelone va vivre un week-end très particulier avec le derby barcelonais. Le FC Barcelone sera comme toujours le favori de cette opposition qui a rarement occupé une telle place en haut du classement du championnat espagnol. Avec son 4e rang et le 2e meilleur rendement d'Espagne à domicile, l'Espanyol n'a qu'épisodiquement été en situation de rivaliser avec leur encombrant voisin. Cela suffira-t-il ?

Si l'équipe de l'ancien Parisien et Bordelais Mauricio Pocchetino présente la quatrième meilleure défense du championnat, elle va devoir tenir le choc contre la meilleure attaque, qui a inscrit 24 buts lors de ses cinq derniers matches pour n'en encaisser qu'un seul. Cette véritable machine à marquer, incarnée par l'Argention Lionel Messi et ses 17 réalisations, n'a pris que 8 buts depuis le début de la saison, et voir ses filets trembler serait déjà un petit exploit. Après avoir humilié le rival madrilène (5-0), les socios du Camp Nou n'apprécieraient pas de tomber chez leurs voisins. "C'est l'une des rencontres les plus difficiles et les plus compliquées de l'année", souligne pourtant Victor Valdes, le gardien des champions en titre. "Nous sommes très motivés et nous y allons pour gagner." Et de faire état des points forts adverses: "Ils ont amélioré beaucoup de choses. C'est une très bonne équipe, bien en place, qui exerce un bon pressing et au niveau technique en hausse. J'espère que ce match à l'Espanyol dans une ambiance insensée sera une partie bonne à gagner."

Avec le Camerounais Kameni dans le but et l'Argentin Osvaldo (5 buts) en attaque, l'Espanyol dispose de deux atouts, très loin d'avoir le même rendement que les stars du FC Barcelone. Mais sur un match, tout peut se passer. Et il est bien évident que le Real Madrid, qui n'a qu'une défaite à son compteur, compte sur l'Espanyol pour combler ses deux points de retard sur le leader lors de son match contre le FC Seville dimanche. "J'espère que l'Espanyol sortira un bon match", a dit l'ailier argentin du Real, Angel Di Maria. "De toutes façons nous devons battre Séville, Il faut surtout penser à nos matches", a-t-il ajouté.