Carlo Ancelotti
L'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti | AFP - DANI POZO

Carlo Ancelotti désorienté après la déroute du Real Madrid

Publié le , modifié le

La défaite subie par le Real Madrid sur le terrain de la Real Sociedad (4-2) après avoir mené (2-0) a laissé sans voix Carlo Ancelotti: "Que dire ? Nous sommes désolés, je suis désolé", a déclaré l'Italien en conférence de presse. "Il est difficile d'expliquer ce qui s'est passé, le match nous a échappé." Mais le technicien a déjà son idée sur les maux de son équipe: "Nous devons changer quelque chose. Comme cela, ça ne va pas. Il faut changer d'attitude, de concentration sur ce type de matches".

En laissant partir Xabi Alonso au Bayern Munich, le Real Madrid a-t-il perdu plus qu'un joueur ? Rouage essentiel du jeu madrilène pendant cinq ans, extrêmement fort tactiquement, capable à lui-seul de rééquilibrer son équipe en situation défensive, le milieu de terrain espagnol semble avoir manqué à son ancienne équipe dimanche sur le terrain de la Real Sociedad. Si Carlo Ancelotti a écarté les transferts de l'international ibère et d'Angel Di Maria pour expliquer cet échec, ses remontrances rappellent le rôle des deux hommes: "Nous devons changer quelque chose, comme cela, ça ne va pas. Il faut  changer d'attitude, de concentration sur ce type de matches. C'est une défaite qui ne me plaît pas, parce que je crois que de temps en  temps on peut mal jouer, mais quand le Real Madrid mène 2-0, il doit montrer  une autre attitude. Nous ne l'avons pas fait. Quelque chose doit changer et va changer".

Le Real Madrid, privé de Cristiano Ronaldo, avait rapidement  ouvert le score à Saint-Sébastien grâce à Sergio Ramos (6e) et Gareth Bale (11e)  mais les Basques se sont révoltés et ont assommé le champion d'Europe grâce à  Inigo Martinez (35e), David Zurutuza par deux fois (41e, 65e) et Carlos Vela (75e). Un scénario qui a laissé pantois le technicien italien: "Que dire ? Nous sommes désolés, je suis désolé. Ce n'est pas facile de faire une appréciation de cette rencontre, parce  qu'il y a eu deux matches différents. Les 30 premières minutes ont été très  bonnes, avec de la qualité, de la vitesse, de la concentration, et ensuite cela  a été mauvais. Il est difficile d'expliquer ce qui s'est passé, le match nous a  échappé. Nous n'avons pas mis en place un bon système défensif pour gérer nos deux  buts d'avance. Nous avons été un peu faibles. Nous avons mal défendu et il nous a manqué de l'équilibre."

Le 13 septembre prochain, après la trêve internationale, le Real Madrid reçoit le champion en titre, l'Atlético Madrid, dans un derby particulièrement chaud pour une réplique de la dernière finale de la Ligue des Champions.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze