Barcelone Neymar Suarez Messi
Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez; la force de frappe offensive du Barça. | S.Lau / Gruppo/S. Lau / DPA

Barcelone vire un joueur le jour de son recrutement

Publié le , modifié le

Des tweets insultants peuvent coûter très cher ! Barcelona a rompu le contrat d'un joueur quelques heures après son recrutement à cause d'anciens tweets s'en prenant au club et à la Catalogne.

On peut s'appeler Guardiola et ne pas vivre une histoire d'amour avec le FC Barcelone. Sergi Guardiola, recruté hier pour l'équipe B des Barcelonais qui évolue en deuxième divison, n'aura même pas porté les couleurs blaugrana 24 heures. La faute à une série de tweets particulièrement virulents datés de 2013. L'attaquant de 24 ans, fan du Real Madrid, multiplie les insultes contre le FC Barcelone, Lionel Messi et la Catalogne. Des tweets qui sont immédiatement remontés à la surface une fois son contrat signé. Le joueur, sans lien avec l'ancien joueur et entraîneur catalan Pep Guardiola, a eu beau les supprimer, le mal était fait. Dans la journée, les dirigeants catalans ont décidé de rompre le contrat du joueur. 

Ce n'est pas la première fois que des tweets portent préjudices à des footballeurs professionnels. Cet été, Julio Rey a été viré du Deportivo La Corogne quelques jours après son arrivée suite à la découverte de tweets, vieux de trois ans, insultants envers le club. En Angleterre, Lee Steele a vu son contrat avec le club d'Oxford City (7e division) rompu peu après un tweet homophobe à l'encontre de l'ancien rugbyman Gareth Thomas.