Barcelone - Bilbao
La faute commise sur Lionel Messi a permis à l'Argentin de donner la victoire aux siens | AFP - JOSEP LAGO

Barcelone survit sans convaincre

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a longtemps buté sur le gardien de l'Athletic Bilbao avant de trouver la clé pour remonter son but de retard et s'imposer (2-1) lors de la 34e journée de la Liga. Il a fallu beaucoup de réussite à Pedro pour égaliser (71e), avant que Messi, sans but depuis trois matches, ne double la mise sur coup franc (74e). Mais les Basques ont bien failli enfoncer les Barcelonais au Camp Nou, qui étaient à deux doigts de faire une croix définitive sur le titre. C'est la fin d'une série de 3 défaites consécutives.

Cela fait un moment que Barcelone n'affiche plus une grande sérénité. Mais devant son public, l'équipe est passée tout près de dire adieu au titre de champion d'Espagne. Dans le choc au sommet de cette 34e journée avec l'Athletic Bilbao, 4e avant ce match, les Catalans n'avaient rien à craindre pour leur 3e place. Mais tout à prouver pour tenter de garder l'espoir de décrocher un titre à l'issue de la saison. Et la série de trois défaites de rang (toutes compétitions confondues) a bien failli se poursuivre.

Il faut dire que pendant très longtemps, ils se sont heurtés à un gardien adverse en grande forme. Iraizoz a ainsi réalisé de multiples interventions, face à Pedro ou Messi (14e), face à Alexis Sanchez (38e et 39e), encore Pedro (58e). Et les Basques ont aussi profité des errances actuelles du FC Barcelone, à l'image de sa vedette, Lionel Messi. Dans ce match, l'Argentin a perdu deux duels avec le portier adverse, et envoyé un coup franc dans les nuages du Camp Nou alors qu'il était idéalement placé, à 25m. Des ratés inhabituels pour le Ballon d'Or. Mais heureusement pour lui, il a retrouvé la mire à la 74e minute, en envoyant en force un coup franc des 18m, après une faute sur lui-même. Ce but donnait l'avantage aux siens, puisqu'il intervenait trois minutes après l'égalisation de Pedro, venu couper fort à propos une frappe ratée de Sanchez sur un centre en retrait d'Alves (71e). 

Si Barcelone a gagné, Bilbao a longtemps paru en mesure de l'emporter. A la 30e minute, Aduriz adressait un merveilleux retourné acrobatique, qui se fracassait sur le poteau catalan, Pinto repoussant la reprise de Susaeta. Mais à la 50e, l'attaquant basque trouvait le chemin des filets en profitant des largesses défensives barcelonaises pour s'enfoncer dans l'axe et frapper du pied droit dans le petit filet opposé. Et quatre minutes après, un but était refusé à l'Athletic pour hors jeu.