Ousmane Dembélé, la tête basse, sort sur blessure lors de FC Barcelone - Léganes en Liga
Ousmane Dembélé, la tête basse, sort sur blessure lors de FC Barcelone - Léganes en Liga | Josep LAGO / AFP

Barcelone: Ousmane Dembélé, un quotidien sous le feu des critiques

Publié le , modifié le

Après une nouvelle blessure musculaire, Ousmane Dembélé va manquer cinq semaines de compétitions avec Barcelone. Des doutes sur son hygiène de vie réapparaissent, après le témoignage de son ancien cuisinier. Son agent a répondu dans un communiqué.

"Encore ?" Essayez d’annoncer à quelqu’un la blessure d’Ousmane Dembélé, la réponse sera souvent la même. L’attaquant français est abonné aux pépins physiques depuis son arrivée à Barcelone contre plus de 105 millions d'euros, à l'été 2017. Au point de mettre en doute son professionnalisme. Et le témoignage de son ancien cuisinier n'aide pas.

Une blessure et un imbroglio

Dernière en date, sa blessure au biceps fémoral subie vendredi soir face à l’Athlétic Bilbao, lors de l’ouverture de la nouvelle saison de Liga. Le Français a disputé l’intégralité de la rencontre, sans parvenir à peser sur la défense basque. Les Barcelonais ont concédé d’entrée leur première défaite (1-0). Touché pendant le match, Dembélé est attendu par les médecins blaugranas le lendemain, afin de passer une échographie. Mais le joueur de 22 ans ne se présente pas. Le journal catalan Sport évoque alors un voyage au Sénégal, information démentie par son agent. Le joueur était retourné à Rennes, chez sa mère. Le résultat est le même. Persuadé qu’il s’agissait seulement de crampes, il ne revient que lundi pour l’entraînement. Rapidement, il doit abandonner et les médecins détectent une "lésion fibrillaire au biceps fémoral de la cuisse gauche", synonyme de cinq semaines d’absence.

Neuf mois d’absence depuis 2017

Depuis son arrivée en 2017, Ousmane Dembélé a passé plus de 250 jours à l’infirmerie. Près de neuf mois d’absence, pour des blessures très souvent musculaires. Sa toute première en septembre 2017 concernait déjà le biceps fémoral de la cuisse droite et avait nécessité une opération, suivie de trois mois de récupération. Entre-temps, trois autres blessures au même biceps, avec entre quatre et six semaines d’absences à chaque fois, une blessure aux ischios-jambiers (4 semaines) et une entorse de la cheville (4 semaines). Une répétition qui questionne sur son mode de vie.

à voir aussi Ousmane Dembélé et les blessures, la force de l'habitude Ousmane Dembélé et les blessures, la force de l'habitude

Son ancien cuisinier pointe un entourage nocif

L’alimentation du champion du monde 2018 est régulièrement pointée du doigt par la presse espagnole. Quatre cuisiniers ont déjà été recrutés pour l’aider, avant d’être remerciés. Le dernier en date, Mickael Naya, témoigne dans Le Parisien."Ousmane est un gentil garçon, mais il n'a pas sa vie entre ses mains, explique-t-il. Il vit constamment avec son oncle et son meilleur ami, qui n'osent rien lui dire. C'est une vie cahotante. Je n'ai jamais vu d'alcool, mais il ne respecte pas du tout ses plages de repos, il n'y a aucune structure de haut niveau autour de lui. J'avais essayé d'organiser les repas en fonction des matchs à venir, des moments de récupération et ça se passait bien ! D'ailleurs, quand il est sans ses amis, Ousmane est complètement différent. Il est curieux, ouvert et éduqué."

Des retards répétés à l’entraînement

Ce n’est malheureusement pas le seul souci d’Ousmane Dembélé, qui a multiplié les retards à l’entraînement lors de ses deux premières saisons. "Nous l'utilisons (WhatsApp, ndlr) pour transmettre les horaires d’entraînement, tant mieux parce que Dembélé est toujours en retard" avait même plaisanté son capitaine Gerard Piqué. Son entraîneur, Ernesto Valverde, était moins souriant. "Ce n’est pas nouveau et nous essayons de résoudre ça, avait-il déclaré après un retard de plus de deux heures en novembre 2018. Il a du talent et nous allons essayer de l’aider." Début décembre, le quotidien AS avait dévoilé une amende de 100 000 euros infligée à Dembélé. Et ses performances sportives, 11 buts et 12 passes de 47 matches de Liga, ne lui offrent pas de passe-droit. 

Ousmane Dembélé, après un doublé contre Leganes en janvier
Ousmane Dembélé, après un doublé contre Leganes en janvier © JOSEP LAGO / AFP

Le joueur déterminé à s’imposer   

De quoi inciter le Barça à vendre l’ancien Rennais cet été et de débloquer des liquidités pour le retour de Neymar ? Dembélé a été catégorique, il ne se voit pas ailleurs qu’à Barcelone. Son nom, même s'il a été évoqué selon Mundo Deportivo, est resté en marges des discussions avec le PSG. Décidé à s’imposer, le Français a écourté ses vacances d’une semaine. La presse évoquait un Dembélé, plus souriant, plus ouvert que la saison précédente, d’autant plus après l’arrivée de son ami Antoine Griezmann. "Ousmane est conscient de ce qu’il doit accomplir au quotidien pour faire de son aventure barcelonaise une pleine réussite, a écrit son agent Moussa Sissoko dans un communiqué adressé à des journalistes espagnols. Il est persuadé de revenir au plus vite pour répondre notamment aux polémiques infondées qui visent malhonnêtement à salir son image." Un défi à relever pour Dembélé, sans doute le plus déterminant de sa carrière.