Luis Enrique, coach du FC Barcelone
Luis Enrique, coach du FC Barcelone | PAU BARRENA / AFP

Barcelone - Luis Enrique : "La clé est dans la tête"

Publié le , modifié le

La clé de la course au titre en Championnat d'Espagne sera "dans la tête", a prévenu samedi l'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique, qui n'exclut pas que son équipe, opposée à l'Espanyol dimanche, puisse être sacrée dès la 37e et avant-dernière journée ce week-end.

Redoutez-vous que l'histoire se répète et que l'Espanyol prive à nouveau le Barça du titre comme en 2006-2007 ?
Luis Enrique : "Je ne me souviens même pas de ce qui s'est passé il y a quatre semaines, alors imaginez... Je ne sais même pas quand (cet épisode) s'est passé et cela ne m'intéresse pas du tout. La seule chose qui m'intéresse, c'est le match de demain (dimanche), être meilleurs que l'Espanyol sur le terrain et mériter la victoire. (...) Ce sont des matches qui se jouent dans des circonstances inhabituelles parce que c'est un derby et qu'il ne reste que deux journées avant de finir la Liga. L'importance de ce match est d'autant plus grande que nous avons tous besoin de points."

Le Barça a-t-il la force mentale pour conclure après avoir laissé revenir l'Atletico et le Real dans la course au titre ?
L.E. : "Nous avons seulement perdu notre avance, mais notre situation n'est pas délicate. Sur nos trois derniers matches, nous avons gagné 0-8, 6-0 et 0-2. Je regarde toujours l'aspect positif. Nous avons perdu notre avance parceque les autres concurrents ont continué à gagner. Mais, pour gagner le trophée, il faut être le meilleur au bout des 38 journées, pas au bout de 30, 32 ou 36. (...) À mesure que les circonstances deviennent de plus en plus capitales, la clé de tout est dans la tête. Il faut être dans les meilleures conditions pour aborder ce type de matches."

Imaginez-vous que l'Atletico puisse perdre contre Levante et le Real ne pas gagner devant Valence ? Imaginez-vous que le Barça puisse être champion dès ce dimanche ?
L.E. : "Bien évidemment ! D'ailleurs, nous sommes les seuls à avoir la possibilité d'être champions demain (dimanche). Lors de la dernière journée, tout peut arriver mais, demain, c'est l'une des options. Alors pourquoi pas ? Nous devons nous concentrer sur l'Espanyol et essayer de remporter ces trois points pour voir s'il y a la possibilité d'être champions."

AFP