Barcelone - Rayo Vallecano
Lionel Messi devant un défenseur du Rayo Vallecano | AFP - JOSEP LAGO

Barcelone fait carton plein (6-0)

Publié le , modifié le

Avec un doublé de Messi et un dernier but inscrit par Neymar pour son retour, le FC Barcelone a soigné sa différence de buts en atomisant le Rayo Vallecano (6-0) lors de la 24e journée. Les Catalans rejoignent l'Atlético Madrid, vainqueur de Valladolid (3-0) un peu plus tôt, en tête de la Liga, mais le Real Madrid peut les rejoindre en cas de succès à Getafe dimanche.

On appelle ça un beau galop d'essai. A trois jours du choc des 16e de finale aller de la Ligue des Champions à Manchester City, les Barcelonais ont réalisé une promenade de santé au Camp Nou, lors de la venue du Rayo Vallecano. L'avant-dernier de Liga n'a pas tenu plus de deux minutes. Adriano a ouvert le score d'un tir lointain, mais les Catalans ont tout de même dû patienter jusqu'à la 37e minute pour faire le break, et doubler la mise avec Lionel Messi qui réalisait un beau lob sur une passe de Fabregas (meilleur passeur de Liga avec 12 passes). L'Argentin avait trouvé le poteau droit (14e), et Pedro le gauche (18e) entre-temps. Mais Valdes a évité l'égalisation d'une belle double parade à la 27e.

En deuxième période, à force de courir, les joueurs du Rayo ont fini par s'épuiser, et à l'approche de l'heure de jeu, les digues ont cédé. Un but d'Alexis Sanchez (53e), un de Pedro (56e), puis le doublé de Messi (68e) avant que Neymar, de retour de sa blessure à la cheville droite, n'inscrive le dernier but de son équipe, sur une formidable accélération, suivie d'une dribble et d'une frappe (89e). Le Brésilien était absent depuis près d'un mois. Pour Messi, ce doublé est synonyme de 13e but cette saison, mais surtout de 228 dans le championnat d'Espagne, ce qui lui permet de dépasser la légende madrilène Alfredo Di Stefano (227 buts), et d'égaler une autre légende du Real, Raul (228).

Tous les voyants sont donc au beau fixe pour les Barcelonais, qui mettent la pression sur le Real Madrid, en petit déplacement chez les banlieusards de Getafe dimanche. "La forme avec laquelle nous abordons ce match est très bonne", s'est réjoui Gerardo Martino, l'entraîneur du club catalan. "C'est probablement le meilleur moment pour affronter les huitièmes de  finale, indépendamment de l'adversaire. C'est sûrement notre meilleure période  du point de vue physique et nous disposons en outre de la totalité de  l'effectif, qui est en très bonne condition."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze