Andres Iniesta Barcelone
Andres Iniesta (Barcelone) | JOSEP LAGO / AFP

Barcelone désamorce Grenade

Publié le , modifié le

Privé de nombreux titulaires, le Barça s'est imposé face à Grenade lors de la 14e journée de Liga (4-0). Grâce à ce succès, les Catalans prennent provisoirement six et neuf points d'avance sur l'Atletico et le Real qui jouent plus tard dans la soirée.

Le Barça a fait le métier sans en rajouter. Face à une formation qui excellait loin de ses bases (déjà trois succès à l'extérieur cette saison), les Blaugrana ne sont pas tombés dans le piège. Il est vrai que l'absence de cadres majeurs tels que Messi, Valdes, Xavi, Dani Alves ou Jordi Alba incitait à la prudence... Après la cérémonie de la remise du Soulier d'Or à Lionel Messi, qui trouvait-là une consolation à ses récents déboires physiques, les Catalans tentaient de faire oublier l'indisponibilité du génie argentin en acculant les Andalous dans leur moitié de terrain. Tactique payant puisque Barcelone obtenait un premier penalty à la 20e minute après que Fabregas se soit écroulé dans la surface. Iniesta, très performant ce soir, transformait sans sourciller (1-0). Petit événement au Camp Nou qui assistait là au premier but de la saison, toute compétitions confondues, de "Don Andres" ! 

Dans la foulée, Grenade frôlait l'égalisation mais la frappe en force de Piri, effleurée par Pinto, s'écrasait sur la transversale (24e). Les hommes d'Alcaraz venaient de laisser passer leur chance. Car, sans avoir particulièrement brillé jusque-là, les leaders de la Liga obteniaent un second pénalty pour une faute, celle-ci évidente, sur Iniesta. Fabregas se chargeait de réaliser le break (2-0, 40e). Dès lors, les Barcelonais n'avaient plus qu'à gérer leur avantage. Ils y parvenaient sans trop de mal et profitaient aussi bien de l'expulsion de Manuel Iturra (66e) que des espaces en fin de rencontre pour inscrire leur premier but dans le cours du jeu. Idéalement lancé par Neymar, Alexis Sanchez confirmait ses talents de buteur retrouvé avec une 8e réalisations lors de ses 10 derniers matchs. Puis Pedro, malheureux pendant toute la rencontre, était récompensé de ses efforts par une nouvelle offrande de Fabregas (4-0, 90e). Avec ce succès sans histoire, les hommes de Tata Martino pouvaient tranquillement attendre les résultats des ses poursuivants au classement, l'Atletico et le Real, qui affrontaient respectivement Getafe (22h) et Almeria (20h) plus tard dans la soirée. 

Julien Lamotte