Antoine Griezmann Atlético Madrid Barcelone
Antoine Griezmann (Atlético Madrid) face au Barça | AFP

Barcelone-Atlético-Real, faux-pas interdit

Publié le , modifié le

La Liga retient son souffle. Grâce aux contre-performances de Barcelone, le championnat est totalement relancé. Disposant du goal-average particulier avec ses deux rivaux, le Barça a encore son destin en main mais il ne peut plus se permettre aucun écart. Son réveil est attendu au Deportivo La Corogne mercredi tandis que l'Atlético Madrid aura un déplacement délicat à Bilbao. Le Real Madrid pourrait être le grand vainqueur de la journée en cas de succès face à Villarreal à Bernabeu.

  • Barça, le souffle coupé ?

Barça, le souffle coupé ?

Avril ne te découvre pas d'un fil. Le FC Barcelone a pris ce dicton en pleine poire.  Eliminé de la Ligue des champions par l'Atletico Madrid la semaine dernière (2-1, 0-2), le club blaugrana semble ne plus mettre un pied devant l'autre à cinq matches de la fin du Championnat. En concédant trois défaites lors des trois dernières journées, sa pire série depuis 2003, le Barça (1er, 76 pts) a laissé revenir l'Atletico (2e, 76 pts) et le Real Madrid (3e, 75 pts), qui pointaient respectivement à neuf et dix longueurs fin mars. La seule consolation des Barcelonais est de garder leur destin en main à la faveur d'une différence de buts particulière favorable par rapport aux deux clubs madrilènes. Mais gare à toute nouvelle sortie de piste mercredi sur la pelouse du Deportivo La Corogne (20h00) ! Sa place de leader étant désormais menacée, Barcelone va devoir chasser ses idées noires et secouer des jambes peut-être un peu lourdes au terme d'une saison à rallonge. "Nous avons analysé au GPS tous les matches et même s'il est compliqué de vous convaincre, les joueurs sont frais", a assuré l'entraîneur Luis Enrique devant la presse ce week-end. Pour autant, le technicien n'a pas effectué le moindre remplacement dimanche au cours de la défaite contre Valence (2-1). Son trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) patine et sa profondeur de banc semble limitée alors que les recrues Arda Turan et Aleix Vidal peinent à s'imposer. Pire, le défenseur Gerard Piqué est suspendu mercredi pour accumulation de cartons jaunes, ce qui devrait sans doute contraindre le Barça à aligner le jeune Marc Bartra (25 ans), souvent snobé par Luis Enrique. Bref, rien ne va plus et tout Barcelone retient son souffle!

  • Atletico, une dernière haie à enjamber

Atletico, une dernière haie à enjamber

Parmi le trio de tête, l'Atletico Madrid dispose probablement du meilleur calendrier final, avec trois matches sur cinq à domicile. Son avant-dernier déplacement, mercredi à Bilbao, apparaît comme le dernier obstacle de taille pour le club "rojiblanco": l'Athletic Bilbao (5e, 54 pts), récemment éliminé de l'Europa League, est à la lutte pour obtenir une nouvelle qualification européenne. Lors de la dernière visite de l'Atletico à San Mamés, en décembre 2014, Antoine Griezmann avait marqué un triplé (4-1) et l'attaquant français tentera d'inscrire mercredi soir (18h45 GMT) son 30e but cette saison toutes compétitions confondues. "A Bilbao, c'est une opportunité importante pour continuer à rivaliser", a souligné dimanche l'entraîneur Diego Simeone. "Ce sera dur mais nous jouerons en fonction de ce que réclame le calendrier: gagner, gagner, et encore gagner."

  • Le Real, le rêve d'un sacre à l'arraché

Le Real, le rêve d'un sacre à l'arraché

Après la victoire dans le clasico face au Barça le 2 avril (2-1), Gareth Bale avait pronostiqué que le rêve d'un sacre en Liga restait "possible" pour le Real. La suite lui a donné raison puisque l'équipe entraînée par le Français Zinédine Zidane est revenue dans le jeu contre toute attente. "La Liga se présente mieux, évidemment, nous sommes de plus en plus proches", a lancé Zidane samedi après la large victoire à Getafe (5-1). "Nous savons que si nous voulons obtenir quelque chose, c'est en y croyant." La "Maison blanche" compte néanmoins un calendrier plus chargé que ses rivaux, à commencer par la réception de Villarreal (4e, 60 pts) mercredi soir (22h00). Le "sous-marin jaune" est une équipe redoutable dans le sillage de l'ex-attaquant de Sochaux Cédric Bakambu (22 buts toutes compétitions confondues). Mais au stade Santiago-Bernabeu, le Real aura du répondant avec Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de Liga (31 buts), et Karim Benzema, très en jambes malgré sa récente mise à l'écart de l'équipe de France.

francetv sport @francetvsport