Abidal Barcelone
Éric Abidal (FC Barcelone). | NICHOLAS KAMM / AFP

Barcelone : Abidal transplanté ce mardi

Publié le , modifié le

Le défenseur du FC Barcelone, Éric Abidal, a subi une greffe du foie mardi. L'opération s'est terminée tard dans la nuit et a duré environ neuf heures, selon le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo. Puis Abidal "a "été placé en réanimation et devait être transporté ensuite en unité de soins intensifs". L'entraîneur du Barça Pep Guardiola, annonçant mardi soir que l'opération était "presque terminée", avait souligné que celle-ci a été "très, très longue".

"On vient juste de me dire que l'opération est presque terminée, qu'elle a été très, très longue, que nous devons être très prudents", a déclaré l'entraîneur. "Les prochaines heures, les prochains jours seront déterminants pour savoir comment il va", a-t-il ajouté, se disant "convaincu" qu'Abidal "est un garçon très fort, qui va surmonter cela". Abidal était présent dans tous les esprits mardi soir au Camp Nou, où le Barça a balayé Getafe en match de la 33e journée de la Liga. A la 22e minute de jeu - le numéro du maillot d'Abidal - le public lui a fait une ovation, alors qu'une avalanche de messages de soutien déferlait durant toute la soirée sur les réseaux sociaux.

Après cette opération à l'hôpital Clinic de Barcelone, le temps qu'il faudra au joueur pour récupérer n'est pas connu, mais il est quasiment certain qu'il ne pourra pas participer à l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne, qui débute le 8 juin. Le défenseur français a pu bénéficier d'une greffe de la part d'une personne vivante - son cousin, prénommé Gérard - une pratique assez rare qui a permis de raccourcir le délai avant l'opération. Et Pep Guardiola, après le match, a dédié la victoire du club "à Abidal et à son cousin Gérard". "C'est une longue opération, pendant laquelle il faut d'abord opérer la personne qui a donné son organe, puis celle qui le reçoit", a expliqué mardi soir Javier Faus, vice-président du Barça, alors qu'Eric Abidal était "toujours en salle d'opération".

Un millier de greffes du foie par an en France
Une greffe du foie s'adresse aux personnes souffrant d'une "insuffisance hépatique terminale". Autrement dit, le foie ne fonctionne plus suffisamment bien pour assurer ses nombreuses fonctions vitales pour l'organisme, telles que la synthèse des facteurs de la coagulation, synthèse des protéines sanguines, la production de bile, ... L'Espagne se trouve être à la pointe de ce type de greffes, avec notamment 1137 greffes du foie effectuées l'an passé, dont 28 impliquant un donneur vivant. En 2010, la France avait enregistré 1092 transplantations hépatiques. En France, plus de 800 malades se trouvaient sur liste d'attente début 2010, alors qu'environ 10% des patients placés sur liste d'attente meurent chaque année.

Romain Bonte