Antoine Griezmann
Antoine Griezmann | ALEJANDRO GARCIA/EPA/Newscom/MaxPPP

Avec un doublé de Griezmann, Barcelone s'impose face au Bétis

Publié le , modifié le

Barcelone a signé sa première victoire de la saison en battant largement le Betis Seville au Camp Nou (5-2). Avec deux buts et une passe décisive, Antoine Griezmann n’a pas manqué ses débuts à domicile.

Il était attendu et a répondu présent. Décevant lors de sa première apparition officielle avec le Barça la semaine passée à Bilbao (défaite 1-0), Antoine Griezmann foulait ce dimanche pour la première fois la pelouse du Camp Nou. Recrue phare du club catalan cet été et patron d’une attaque amputée de Lionel Messi et Luis Suarez- tous deux blessés -, l’attaquant français a fait glisser la pression sur ses épaules en signant un doublé plein de classe.

Une volée en extension pour égaliser (1-1, 41e) après l’ouverture du score de Nabil Fekir, puis une frappe enroulée du gauche parfaite dans le petit filet de Martin Fernandez (2-1, 50e), Griezmann a rayonné. Jeu en pivot, remises subtiles, disponible dans les petits espaces, le Français s'est montré précieux dans le jeu du Barça à la pointe du 4-3-3 d’Ernesto Valverde.

A l'image du champion du monde français, Barcelone a retrouvé des couleurs. Secoués d'entrée par un éclair de Fekir, venu crucifier Ter Stegen sur un enchaînement contrôle-frappe chirurgical (0-1, 15e), les Catalans ont sorti la tête de l'eau grâce au doublé de Griezmann et ont rapidement ouvert les vannes. Carlés Perez (3-1, 56e) puis Jordi Alba (4-1, 60e) ont mis le Barça à l'abri avant que l'attaquant français ne vienne parachever sa performance XXL d'une passe décisive pour Arturo Vidal (5-1, 78e). 

Malgré une passe manquée amenant la réduction du score de Loren (5-2, 80e), Griezmann a déjà conquis le Camp Nou, lui qui aurait même pu s'offrir un triplé en toute fin de match (90e+1). Bref, le Français n'a pas manqué ses débuts et comme c'était la soirée des premières, le prometteur Anssumane Fati (16 ans) a eu droit à son baptême du feu chez les pros. Ce dernier, apparu très décomplexé, est devenu le plus jeune joueur à porter le maillot blaugrana en Liga depuis 1941. 

Le club catalan (3 pts) se replace à trois longueurs de la tête occupée par le Séville FC (1er, 6 pts) et l'Atlético Madrid (2e, 6 pts), vainqueur à l'économie de Leganés (1-0). Sauvé par sa transversale au stade de Butarque (53e), l'Atlético a peiné à se défaire d'un adversaire accrocheur. Mais la vista de Joao Felix a permis à Vitolo, lancé dans la surface, de marquer d'un plat du pied l'unique but du match (71e). Le Real Madrid, accroché par Valladolid samedi (1-1), est 3e.