Griezmann
Antoine Griezmann est le nouvel homme fort de l'attaque de l'Atletico | GERARD JULIEN / AFP

Atletico-Barça, premier choc de la Liga

Publié le , modifié le

L'artillerie offensive de l'Atletico Madrid, remaniée à l'intersaison, va connaître son baptême du feu face à un FC Barcelone toujours surpuissant en attaque mais désarmé en défense à l'occasion du premier vrai choc du Championnat d'Espagne, samedi lors de la 3e journée. De son côté, l'autre club madrilène, le Real, ira se rassurer sur la pelouse de l'Espanyol.

Avec deux victoires en autant de rencontres, l'Atletico et le Barça peuvent viser la première place de la Liga : en attendant les matches des coleaders Vigo et Eibar (6 pts), respectivement contre Las Palmas et Malaga dimanche, le vainqueur de samedi au stade Vicente-Calderon prendra les commandes du classement provisoire.

Il y a donc de la revanche dans l'air entre les deux derniers champions d'Espagne. C'est au Camp Nou que les "Colchoneros" avaient conquis le titre en mai 2014 (1-1), et c'est au Calderon que Lionel Messi a inscrit le but du sacre en Liga en mai dernier (1-0). 

Depuis, la ligne offensive de l'Atletico a bien changé. Exit Mario Mandzukic, Raul Garcia et Arda Turan, remplacés par le Colombien Jackson Martinez, l'Argentin Luciano Vietto ou l'ailier belge Yannick Ferreira Carrasco. Pour sa part, le Barça présentera une attaque toujours aussi redoutable dans le sillage du trident Messi-Suarez-Neymar. En défense, en revanche, ça grince : le gardien chilien Claudio Bravo a déclaré forfait et à cette  indisponibilité s'ajoute aussi celle de Dani Alves,

Du côté du Real Madrid, on sait qu'il ne faut pas trop perdre de points en route. Le nul concédé à Gijon lors de la première journée n'est pas à renouveler. Les Madrilènes vont devoir retrouver toutes leurs vertus pour aller gagner à l'Espanyol; on suivra surtout la prestation de Critiano Ronaldo peu convaincant depuis le début de saison.
A Gijon justement, Valence effectue un déplacement difficile dans une chaude ambiance, alors qu'il doit déjà gagner pour ne pas perdre du terrain avec le haut du tableau.  

Christian Grégoire