Le joueur du FC Barcelone Antoine Griezmann dans ses pensées, le 28 septembre 2019
Le joueur du FC Barcelone Antoine Griezmann dans ses pensées, le 28 septembre 2019 | AFP

Antoine Griezmann cherche toujours sa place au Barça

Publié le , modifié le

Relégué sur le banc du FC Barcelone face au FC Séville, dimanche, Antoine Griezmann n'a pas participé à l'écrasante victoire des Blaugrana (4-0). Peu en verve depuis les derniers matches de son équipe, il peut légitimement se poser quelques questions sur son rôle au Barça.

Une histoire d'amour dure en général trois ans, dans le cas de Griezmann, la formule pourrait être réduite à trois mois. Du moins, pour l'instant. Les débuts prometteurs de l'international français au sein de l'attaque catalane avaient de quoi séduire les socios. Pus chère recrue barcelonaise du mercato estival (120 M€), "Grizou" n'avait pas tardé à faire ses preuves. Le 25 septembre, le champion du monde devenait même le Catalan le plus décisif du début de saison, avec trois buts et deux passes décisives.

Après le je t'aime moi non plus de la saison passée, le joueur et son nouveau club filaient donc le parfait amour. Mais depuis quelques semaines, la belle histoire prend des allures de scénario catastrophe. En panne d'efficacité, transparent lors de ses dernières apparitions malgré une volonté indéniable d'œuvrer pour l'équipe, le charme de Griezmann n'opère plus. Lors de sa dernière prestation la semaine passée face à Grenade, le Mâconnais avait été fantomatique. En cause ? Son placement sur le terrain.

Il le savait avant de venir dans un tel club. Se faire une place aux côtés de Leo Messi et Luis Suarez ne serait pas une sinécure. Si son profil d'attaquant peut correspondre au jeu catalan, le rôle que lui confie Ernesto Valverde ne lui sied pas. Repositionné sur le flanc gauche, le joueur de 28 ans se montre bien moins influent dans le jeu. Pire, on le sent mal  à l'aise, et sans solution. Didier Deschamps avait également tenté de le placer sur la gauche au début de la Coupe du monde 2014, avant de se raviser et de lui confier un rôle plus central, dans tous les sens du terme.

Le rôle crucial de Valverde

Mais la large victoire du Barça (4-0), dimanche face à Séville, n'est pas une bonne nouvelle pour le Français. Valverde se voit conforter dans son choix, d'autant plus qu'Ousmane Dembélé qui a pris la place de Griezmann dimanche, s'est montré convaincant sur la fameuse aile gauche (avant d'être expulsé). On entend déjà les nostalgiques de Neymar réclamer un échange entre le Brésilien du PSG et le Français dès que possible…

Tout aussi inquiétante que son emprise sur le jeu est sa relation avec l'indéboulonnable Leo Messi. On ne peut pas dire que l'Argentin ou même Luis Suarez ont accueilli l'ancien joueur de l'Atlético Madrid avec les bras grands ouverts. Isolé sur le terrain et probablement en dehors, Griezmann n'a pas encore trouvé sa place et son entraîneur ne lui rend pas non plus la partie facile. Mais la saison est encore longue, et d'ici là, Griezmann va pouvoir démontrer lors des prochains matches de l'équipe de France (Islande-France le 11 octobre et France-Turquie le 14 octobre), qu'il vaut mieux qu'un remplaçant de luxe.