Carlo Ancelotti
Carlo Ancelotti et Florentino Pérez. | EFE

Ancelotti a payé pour rejoindre le Real

Publié le , modifié le

Bloqué à paris jusqu'à la signature de Laurent Blanc, Carlo Ancelotti a dû payer, en fait, une partie du montant de son transfert pour rejoindre le Real Madrid. C'est ce que Florentino Perez, le président du club merengue, a avoué lors d'une interview sur Cadena Ser.

Partir de Paris pour rejoindre Madrid, la volonté de Carlo Ancelotti était affirmée. Mais elle était bien plus forte que certains le pensaient. Longtemps, le technicien italien est resté officiellement l'entraîneur du PSG, alors même qu'il avait annoncé vouloir partir et ne pas honorer son contrat. Et lorsque Laurent Blanc s'est engagé, l'Italien a fait de même en faveur du Real Madrid. Et il y a mis toute sa volonté et même plus. 

Selon Florentino Perez, interviewé pendant plus d'une heure sur la radio espagnole Cadena Ser, l'entraîneur a versé de sa poche plus de 3 millions d'euros pour se libérer de son contrat, la somme ramassée par le club parisien atteignant les 7 millions d'euros. "Je ne me souviens plus des chiffres. Mais je crois que la moitié a été payée par Ancelotti et la moitié par le Real Madrid", a expliqué le président madrilène, qui n'a pas voulu préciser si le salaire de l'Italien était supérieur ou inférieur à celui de son prédécesseur, José Mourinho.

En revanche, il a été très clair concernant le montant du transfert de Gareth Bale: "Pas cher", a-t-il lancé avec conviction. "Tous les joueurs importants nous ont permis de progresser d'avantage, d'obtenir beaucoup de satisfactions". Des stars recrutées à prix d'or pour tenter d'obtenir titres, rentrées publicitaires, contrats sponsorings avec un merchandising très développé, "c'est le modèle qui fonctionne". Avec un chiffre d'affaires de plus de 520 millions d'euros en 2012-2013 qui a dépassé les 500 millions pour la deuxième année de suite, le Real Madrid se place tout en haut de l'affiche économique en Europe. "Nous travaillons pour que le Real Madrid soit de plus en plus important, qu'il s'améliore de plus en plus".