Gareth Bale
Gareth Bale | AFP - GERARD JULIEN

Ancelotti : le retour du "vrai Gareth"

Publié le , modifié le

Grand artisan de la victoire du Real Madrid sur le FC Seville (7-3) lors de la 11e journée de Liga, Gareth Bale, auteur d'un doublé et de deux passes décisives, a reçu les éloges de son entraîneur Carlo Ancelotti.

Il n'avait plus marqué en Liga depuis son premier match à Villareal (4e journée). Mercredi soir, Gareth Bale a fêté dignement sa première titularisation au Bernabeu. Et il a surtout fait oublié son Clasico où il était passé au travers, paraissant totalement perdu à la pointe de l'attaque madrilène. Positionné sur le côté droit, il a fait des misères à la défense sévillane, prouvant ainsi sa montée en puissance lui qui assure travailler ur pour être à 100%. Pour la première fois cette saison, il a semblé en pleine possession de ses moyens, laissant ses problèmes musculaires derrière lui, et pas lesté par le poids de son transfert (91 millions d'euros). "Ce soir tout le monde a vu le vrai Gareth, il a vraiment bien joué, avec confiance, en montrant des qualités fantastiques", a estimé Carlo Ancelotti en conférence de presse. Le vrai Gareth Bale, c'est notamment ces accélérations balle au pied et cette frappe pour son premier but qui a trouvé la lucarne de Beto.

Un jeu enfin en place?

Une preuve aussi que l'intégration du Gallois s'est bien déroulée dans une vestiaire madrilène réputé difficile, la star Cristiano Ronaldo l'a laissé frapper un coup-franc, sur sa seconde réalisation. Près de deux mois après son arrivée, Bale a gagné du crédit aux yeux d'une presse madrilène qui évoquait déjà son retour en Angleterre au prochain mercato. "Cela prend du temps mais c'était nécessaire parce que maintenant sa condition physique est très bonne, il n'a plus de problème et je suis sûr qu'il sera important pour l'avenir", a souligné Ancelotti. Lui aussi critiqué après son approche frileuse du mercato, l'ex-entraîneur du PSG, a salué la performance offensive de son équipe. "Le jeu offensif a été fantastique ce soir. Karim a bien joué, les trois  joueurs en attaque ont bien combiné. Bale a marqué et fait des passes  décisives. Les trois ont été très dangereux", a-t-il conclu. Quatre jours après un Clasico perdu (2-1), le Real à l'image de Bale est donc reparti du bon pied.