Carlo Ancelotti Real Madrid
L'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelottti | AFP - EVRIM AYDIN

Ancelotti: "entrer dans l'histoire"

Publié le , modifié le

Si l'Atletico Madrid peut compter sur "l'euphorie" de sa victoire en Championnat d'Espagne, le Real espère réussir à briser son jeu compact pour remporter, enfin, sa dixième Ligue des champions samedi à Lisbonne et entrer ainsi "dans l'histoire du club", a estimé mardi son entraîneur, Carlo Ancelotti.

Y-a-t-il un favori pour la finale de samedi? Le titre de champion obtenu  ce weekend par votre rival lui donne-t-il un avantage?
Carlo Ancelotti
: "Comme pour toutes les finales, ce sera un match équilibré. Il se peut  que l'Atletico, après sa victoire en Championnat, soit dans un moment  d'euphorie mais nous, nous avons espoir de gagner cette compétition car jusqu'à  maintenant, nous avons fourni un bon travail en Ligue des champions. Les bonnes  nouvelles peuvent leur donner plus envie, plus d'espoir, il est possible que  cela leur donne plus d'énergie mais je ne pense pas que cela puisse changer  l'issue du match. Notre objectif en début de saison était d'arriver jusqu'en  finale. Beaucoup (d'équipes) devront la regarder à la télévision. Nous avons la chance de la jouer."

Préféreriez-vous que les stars de l'Atletico, Arda Turan et Diego Costa, incertains, ne jouent pas?
C A
: "Sincèrement, ce sont deux joueurs très importants mais cela ne  changerait pas la force de cette équipe, qui a très souvent fait des matchs  fantastiques sans Costa et sans Turan. L'Atletico est forte en tant qu'équipe  et non en tant que groupe d'individus. Nous allons jouer contre une équipe très  solide, qui travaille très bien ensemble. Il n'y a pas de secret pour ce match.  Nous avons joué quatre fois contre eux cette saison et nos deux équipes se  connaissent très bien. Nous n'allons pas tenter de bloquer l'adversaire. C'est  une équipe très compacte même lorsqu'elle attaque. Il nous faudra trouver des solutions."

L'obsession, la pression pour remporter la dixième Ligue des champions, palpable chez les supporteurs, entre-t-elle jusque dans les vestiaires?
C A
: "Ce n'est pas une obsession, c'est une grande motivation, une énorme  opportunité pour nous tous qui travaillons ici, qui avons commencé à travailler  ici en début de saison avec la motivation d'arriver en finale pour tenter de  remporter la Dixième. Nous avons l'immense opportunité d'entrer dans l'histoire  du club. Nous allons employer toute notre énergie pour y parvenir. La première  chose à faire, c'est être serein. C'est la septième finale que je vais  disputer. Je suis fier d'être en finale avec le Real Madrid. Je suis heureux et  je ne sens pas la pression."

AFP