Espagne et Portugal nient toute collusion avec le Qatar

Publié le , modifié le

Les représentants de la candidature conjointe de l'Espagne et du Portugal pour accueillir la Coupe du monde 2018 ont nié les accusations d'un accord avec le Qatar, candidat pour l'édition 2022, afin d'influer sur le processus de vote. La Fifa a ouvert une enquête sur des soupçons d'accord et d'échanges de voix pour les tournois 2018 et 2022, des accords interdits par l'instance et qui peut entraîner une disqualification du pays candidat.