Premiere titularisation pour Lloris avec Tottenham
Lloris avec son maillot de Tottenham | AFP - Ian Kington

Week-end prolifique pour les Bleus

Publié le , modifié le

Hugo Lloris a fait des débuts victorieux en Premier League dans les buts de Tottenham contre Aston Villa (2-0), tandis que Patrice Evra n'oubliera pas non plus son dimanche car le défenseur a marqué de la tête le deuxième but de Manchester United à Newcastle (3-0). Samedi, Franck Ribéry, avec le Bayern, et Olivier Giroud, pour Arsenal, ont été également adroits devant le but. De bon augure avant le rassemblement des Bleus, lundi à Clairefontaine.

Titularisation pour Lloris, Buts pour Evra et Giroud

Les "Spurs" se sont donc imposés 2 à 0 et le gardien de l'équipe de France a réussi une intervention décisive en première mi-temps en sortant brillamment au devant d'Agbonlahor. "C'était un grand moment de jouer en Premier League", a dit l'ex-Lyonnais, qui avait dû se contenter de deux matches d'Europa League pour son nouveau club. Mais, prié de dire en conférence de presse si le gardien de l'équipe de France était devenu son N.1 aux dépens de l'Américain Brad Friedel, le coach portugais des "Spurs" André Villas-Boas a répondu: "non".

Du côté de Manchester, Patrice Evra n'oubliera pas non plus son dimanche. Le défenseur latéral a marqué de la tête le deuxième but de Manchester United à Newcastle (3-0) sur un corner de Rooney. C'était seulement son quatrième but en six années à MU, et son premier depuis novembre 2010. Face à lui, Hatem Ben Arfa (non retenu par Didier Deschamps) et Yohan Cabaye n'ont jamais réussi à déstabiliser la défense des "Red Devils". Le déclic tant attendu par Olivier Giroud s'est enfin produit samedi sur le terrain de West Ham, où il a été le grand artisan de la victoire d'Arsenal sur West Ham, 3 à 1, avec un but et une passe décisive. Il s'agit du premier but en Premier League de l'ex-Montpelliérain.

Benzema actif mais pas en réussite

Pour le clasico en Espagne, José Mourinho a décidé de faire confiance à Karim Benzema. Aligné d'entrée de jeu face au Barça, le Français aura signé un clasico en demi-teinte: bon en première période, plus effacé ensuite. Très actif, se démarquant, il a notamment délivré une passe décisive à Cristiano Ronaldo sur le but madrilène. Recevant dos au but, "Benzegol" a intelligemment prolongé pour Ronaldo côté gauche qui a fusillé Valdes (24). L'attaquant bleu a ensuite eu la balle du 2-0 au bout du pied, mais sa frappe, déclenchée en déséquilibre, a rencontré le poteau gauche des buts catalans (26). Le numéro 9 blanc est ensuite sorti à la 67e, remplacé par Higuain, après un début de seconde période plus discret.

Gomis et Matuidi en forme

L'attaquant Bafétimbi Gomis a marqué, hors-jeu, pour Lyon à Lorient (1-1). Lors du clasico Marseille-Paris SG (2-2), le milieu parisien Blaise Matuidi a réalisé un bon match et a eu le mérite de ne pas s'énerver quand le Marseillais Amalfitano lui a mis un coup de coude dans les cotes pendant le match puis lui a asséné une sorte de claque avant le retour aux vestiaires... Le défenseur central de Montpellier Mapou Yanga-Mbiwa s'est rendu coupable, d'une mauvaise relance de la tête, sur le 2e but d'Evian, qui s'est imposé 3 à 2 à La Mosson. A partir de lundi, sa suspension de cinq matches pour un mauvais geste sous le maillot de Montpellier va entrer en vigueur. Le défenseur central est également suspendu (pour accumulation de cartons cette fois) en Bleu pour Espagne-France. Deschamps l'a tout de même appelé à Clairefontaine au nom de la vie de groupe.

Ribéry ouvre son compteur en Bundesliga

En Allemagne, Ribéry a livré un match taille "Kaiser", samedi, face à Hoffenheim (2-0), relançant la machine bavaroise après le coup d'arrêt de Minsk où il avait été le seul buteur de la défaite face au BATE Borisov (3-1) en Ligue des champions. "C'était important de gagner après la défaite. On a bien réagi, et sans prendre de but", a déclaré l'ancien joueur de Marseille, dont le nom fut scandé par les 71.000 spectateurs de l'Allianz Arena lors de son remplacement par Rafinha (89e). Sa prestation du jour lui a valu les éloges du coach Jupp Heynckes qui l'a même pris en exemple: "Ribéry a livré un match exceptionnel, non seulement parce qu'il a marqué deux buts mais aussi pour son travail et sa lutte dans les duels, exactement comme on doit jouer".

Gilles Gaillard